Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 21:29
Jusqu'au 30 juin prochain, les habitants de l'agglomération angevine ont la possibilité de consulter le dossier d'enquête publique concernant le futur tramway d'Angers, dont la première ligne ira d'Avrillé au Nord au quartier d'Angers La Roseraie au sud, après avoir desservi le CHU, le centre ville et la gare SNCF.

Globalement, l'opinion semble favorable au projet, et l'on rencontre, sur les cahiers de doléance en mairie, les habituelles questions liées à ce type de projet : mise en sens unique des rues, risques de vibration des trams, accès aux garages des particuliers, stationnement...

Les futurs arrêts de tram sont matérialisés par des totems le long du tracé.
L'avis qu'enquête publique est apposé sur l'ensemble de ceux-ci
.

Une opposition décalée...

Au lieu de s'attaquer à certains à-côté désagréables du projet, comme l'absence de toute évolution significative du réseau de bus depuis le siècle dernier, tant en terme de fréquences, d'amplitude de service que de dessertes, l'opposition municipale continue de s'attaquer de front au principe même du tram, en réclamant un référendum.

Le tram toujours plébiscité

Rappelons que pour tous les projets de tram français, le trafic observé au bout de 5 ans a toujours dépassé les prévisions de trafic les plus optimistes. Même à Orléans.

Il n'en va pas toujours de même avec les projets routiers...

Et si vous possédez une maison ou un appartement le long du futur tramway, sachez que la valeur de celle-ci a toutes les chances de progresser plus que la moyenne observée sur les autres quartiers... Un argument qui fait mouche, en faveur du tram, auprès de certains opposants...

F Guimier - FNAUT 49

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Spécial TRAM d'Angers !
commenter cet article

commentaires

Michel Raclin 20/06/2006 23:08

Bonjour
Tout à fait d’accord avec les arguments développés par les défenseurs du tram.
Il y a cependant un autre argument à prendre en compte, à mon avis : le changement des habitudes. Or, pour changer les habitudes, il faut provoquer un " électrochoc ". Médiatique, tout d’abord, mais surtout novateur et aussi en terme d’image. Or, le tram, par sa modernité, par sa capacité à s’exonérer de la circulation alentour, par son confort, son silence, son look, la qualité de ses aménagements, est capable de cela. On aura beau essayer de faire tous les efforts possibles avec des bus, parcours prioritaires, sites propres, etc, dans l’esprit des citadins, cela restera des bus qui ont toujours cette image de véhicule tributaire de la circulation. " Je ne le prends pas aujourd’hui, pourquoi le prendre demain, il n’est pas si différent ". Bien sûr il gagnera quelques clients mais le but, avec le tram, n’est pas de gagner quelques clients mais de séduire massivement la population avec un nouveau moyen de transports pratique et confortable. Le tram est capable de s’ouvrir facilement à tous type de clientèle, pensons aux handicapés trop souvent oubliés, comme d’habitude, pour qui le bus n’est pas capable de répondre sans l’apport d’une assistance extérieure.
Pensons également à la pollution. Même si le tram prend sa source auprès des centrales nucléaires elles même génératrices de pollution, il est non polluant pour l’air en milieu urbain, bien moins en tous cas que les 3 ou 4 articulés qu’il est capable de remplacer.
Les Angevins ne sont pas plus bêtes que les Orléanais, Bordelais, Strasbourgeois ou autres habitants de Montpellier et je suis prêt à participer à l’achat de la bouteille de Layon en pariant qu’ils prendront le tram en grand nombre.
Le problème est que nous sommes toujours dans une phase de pré appropriation du tram par les Angevins qui, pour l’heure, semblent avoir d’autres chats à fouetter tant que rien de réellement concret ne leur est présenté en vraie grandeur. Je suis aussi prêt à parier que s’il y a un jour présentation d’une maquette grandeur réelle dans un cadre populaire tel que celui de la foire exposition, par exemple, les discours changeront. Les anti tram profitent de cette situation, du fait que par une relative indifférence d'une majorité de la population, ils sont les seuls à s’exprimer.
Je ne suis cependant pas tout à fait d’accord pour dire que l’opposition n’a pas d’autres arguments que le referendum. L’enquête publique en cours provoque une sorte de panique par le côté irréversible d’une DUP. Cependant tous les opposants ne se déclarent pas systématiquement contre le tram et ont parfois des arguments qui tiennent la route comme le choix du tracé de la première ligne par exemple. On peut également dire que le maire d’Avrillé qui est pour le tram dans sa ville est aussi dans l’opposition puisque politiquement totalement opposé à l’équipe angevine.
Quant aux arguments avancés de façon souvent très virulente dans la presse, ce sont souvent des propos égoïstes de " MOI ET MON AUTO " qui se disent que le tram n’est qu’une invention de plus pour les enquiquiner et ne voient pas l’intérêt collectif. " Il y a les piétons qui traversent, les vélo qui se traînent, les couloirs bus dans lesquels on ne peut même pas stationner, les sens interdits, et on m’ajoute le tram…". A ce monsieur de la rue de la Roë qui dénonce le bruit que fera le tram toutes les six minutes sous ses fenêtres, je demanderai pourquoi il ne parle pas du bruit que font chaque jour des centaines d’autos, des dizaines de camions et de bus qui passent dans sa rue ?
A ceux qui disent qu’Angers est une ville trop modeste pour un tram, qu’ils aillent voir les chiffres de population de Fribourg-en-Brisgau en Allemagne (215 000 h) et 4 ou 5 lignes de tram, Genève (certes capitale importante mais… 185 000 h), Neuchâtel…(31 000 h), et en France Le Mans et Orléans dans la fourchette de population angevine.
Pour moi qui, avec mes modestes moyens, me suis battu pour qu’Angers ait un vrai tram, je suis sûr que la municipalité a fait le bon choix avec une technique éprouvée depuis plus d’un siècle et qui profite des innovations des 20e et 21e siècles.
Soyons optimistes. Vive le tram pour longtemps à Angers.

Fnaut Pays de la Loire 21/06/2006 09:25

Merci pour cette analyse fort pertinente, que nous partageons entièrement. Nous passons notre temps à râbacher que le tramway n'est pas un débat droite / gauche comme certains voudraient le laisser penser.Et effectivement, le tramway apporte une autre image aux transports publics, comme les ZTER, 72500, 73500, AGC, BGC, et XGC ont apporté une autre image au transport régional sur voie ferrée. Nous persistons cependant à affirmer (sans écho des élus à ce jour), que le réseau de bus peut évoluer avant les travaux du tram, pour offrir à ses utilisateurs actuels (qui existent !)  de meilleures conditions de transport. Sinon, message personnel : c'était super avec le V10C ...

Jacques Durand 16/06/2006 15:48

Meme si le coût des infrastructures tramway sont importantes, la solution est démontrée par son efficacité économique et son amortissement.
Elle est même démontrée par la possibilité à terme de l'associée à une exploitation plus "banlieusarde" en utilisant des tram-trains qui pourraient rouler sur les infrastructures existantes des lignes environnantes et abandonnées.
Pour me limiter à un seul commentaire visant à tuer les idées reçues sur la mode tramway, sachez qu'aux USA d'où je suis revenu cette semaine, pas moins de 20 villes de ce paradis de l'automobile viennent de décider de développer un tramway pour leur centre ville ou pour des liaisons suburbaines. Les projets sont impressionnants et les études économiques non discuttées.

P.A.M. 08/06/2006 00:35

Mon cher, au lieu de vous inqiéter du coût du tramway, interogez vous sur le cou^t de l'A28 dont certaines portions sont emrpuntées par 3500 - 6000 véhicules par jour, ce qui éuivaut au trafic d'une départementale moyennement fréquentée.
Quant au préjudice géré par lmes commerçants, il serait intéresant de comparer leurs CA avant et après le tramway.

stephane 07/06/2006 18:45

Des villes de taille comparable a Angers (+ l’agglo) construisent ou ont construit un transport urbain en site propre et sur rail, comme un tramway.Il est certain que de faire des travaux de voirie importants sur quasiment tout le passage du tramway ne pourra être réalisé sans aucun inconfort pour les résidents, les commerçants et les voitures.Mais songe t’on aux « après travaux » quand tout circulera, quand il y aura moins de bruit (notamment celui des bus) et que le tramway drainera des usagers nouveaux dans ses voitures (et donc moins d’automobile)…Dans toutes les villes où il y a eu un tramway, nous avons assisté à un usage qui a été supérieur aux prévisions, pourquoi Angers ferait exception ?Pourquoi à Angers les voitures du tramway circuleraient à vide ?Pourquoi le coût de la carte de transport serait-elle hors de prix avec davantage de fréquentation ? Est-ce dans l’intérêt de l’agglo de faire fuir les usagers ?Sauf à penser qu’à Angers, nous avons les commerçants, les plus conservateurs de tout l’ouest…Déjà, et c’était des travaux beaucoup moins importants, pour la rénovation / déconstruction / reconstruction des Halles (Fleur d’eau), nous avons entendu protester… Les travaux, la poussière, les passants qui ne viennent plus, combien cela va coûter, c’était mieux avant… Toujours donc les mêmes histoires. Il est évident que durant un moment de chantier, il y a aussi des inconvénients, mais parle t-on suffisamment des avantages futurs ? A l’époque des Halles, c’était juste limité au quartier des Halles, mais maintenant nous avons les mêmes arguments tout le long du chantier du tramway. Qui se plaint encore des nouvelles Halles / Fleur d’eau… Est-ce que les commerçants alentours s’en plaignent… Certes pas vu la fréquentation des magasins et terrasses. Pour le tramway, il est certain, que les désagréments du chantier vont faire éloigner certains clients, mais l’agglomération promet d’étudier des mesures compensatrices TRANSITOIRES, car la gêne sera TRANSITOIRE…Alors ensuite, l’autre argument de mauvaise foi, c’est de dire, l’on aurait pu faire une solution différente… comme par exemple le trambus, ou un autre projet hybride de ce style. Sur ce point l’on oublie de dire qu’un tramway sur rail est une solution qui ne présentera pas de surprise d’exploitation (on peu chiffrer le coût d’un ligne en exploitation sans surprise), qui est pérenne sur au moins 50 ans, qui a déjà été éprouvée et connue sur tous les continents, et qu’avec elle l’on ne partira pas à l’aventure et vers un déraillement avec des concepts nouveaux, peu expérimentés, qui sont quasiment des prototypes comme le trambus, le « rail central… », (ils sont peu onéreux à l’achat et d’un coût supérieur au tram pour l’entretien).Quand au gouffre financier que pourrait subir les commerçants… quand ils verront la fréquentation du tramway leur apporter des clients, quand certains appartements verront leur valeur augmenté grâce à un arrêt de tramway proche, tout le monde arrêtera de sortir ces sornettes.L’ex-maire de St Barthélémy, ne pensait-il pas envisager des constructions d’immeubles en fonction du projet de ligne 2 de tramway… Il va s’en dire, que vu le peu de terrains à bâtir près du centre, le tramway va valoriser la valeur de certains terrains dans l’agglo.Si cela continue l’opposition angevine va nous faire croire que toutes les villes qui ont fait le choix du tramway, obéissent à un effet de mode, car bien sur, dans les autres villes, les élus sont stupides et les citoyens idiots. Et ces citoyens-usagers idiots qui tous les jours plébiscitent leur tramway en France, Suisse, Allemagne… le font bien entendu contraint et forcé et auraient préféré dérailler en trambus.Pourquoi Angers et l’agglomération n’aurait pas droit, avec des arguments rationnels à un tramway ?

Fnaut Pays de la Loire 07/06/2006 20:21

Merci pour votre intervention, dont nous approuvons la majorité des arguments sauf un. Une ligne de bus en site propre, sur un axe à potentiel inférieur à 30 000 voyageurs/jour est une bonne solution pour promouvoir des transports en commun fiables et rapides. Et si la fréquentation dépasse les attentes, le site propre étant établi, il "reste" à poser les rails et les caténaires pour multiplier la capacité de l'axe par 2, 3 ou 4.Dijon, ville sans tram (et longtemps à droite), fut l'une des meilleures en terme d'optimisation d'un réseau 100 % bus, avec des innovations qu'on s'escrime à demander depuis des lustres à Angers (desserte gare / Campus vraiment directe aux heures de pointe par exemple et gare - cité U et résidences étudiantes le dimanche soir ).

JOUET MONIQUE 07/06/2006 16:16

D'accord avec l'opposition au projet "tramway". Je ne parlerai pas des désagréments que la construction de la ligne engendrera pour chaque citoyen mais du gouffre financier qui sera supporté par les commerçants (baisse du chiffre d'affaires), par les entreprises idem, par les citoyens qui devront mettre la main à la poche pour payer le différenciel entre le prévisionnel et la réalisation finale. Je dois préciser que je suis pour des transports écologiques mais je crois que le tramway est à la mode. D'autres solutions pouvaient peut-être envisagées, le trambus entre autres. Je trouve que la note est salée pour une seule ligne et combien faudra-t'il payer la place ? Je précise que je ne suis pas chef d'entreprise mais une simple salariée.

Fnaut Pays de la Loire 07/06/2006 20:15

Je partage en partie votre analyse : les moyens de transport les plus économiques pour nos rues, nos impôts, le plus écologique aussi sont : la marche à pied pour les déplacements de moins de 1 km et le vélo pour les déplacements de 1 à 3 km (j'en fais 8 par jour  pour me rendre à mon travail ... le long de l'itinéraire du tram manceau en construction!).Au delà, pour des débits faibles ou moyens (inférieurs à 30 000 voyageurs /jour), le bus s'impose, s'il roule en site propre bien entendu. Sur un axe où le trafic potentiel est supérieur à 30 000 voyageurs / jour, le bus est inadapté, car il faudrait en mettre toutes les minutes, ce que les riverains n'acceptent plus, et l'expérience montre qu'il est illusoire d'obenir un service de qualité avec de telles fréquences (à Paris, la ligne 91 est saturée et les bus se suivent en rafales, le premier étant archi bondé et le dernier... vide !). Place au tramway, qui peut absorber jusqu'à 100 000 voyageurs /jours.A la FNAUT Pays de la Loire, nous pensons que la première ligne de tram angevin dépassera allégrement les 30 000 voyageurs / jour un an après sa mise en service (on est même prêts à parier une bouteille de Layon !).Concernant les commerçants, là encore, il faut dépassionner le débat et rappeler des éléments qui fâchent parfois : dans les villes en travaux, des commissions d'indemnisation sont mises en oeuvre (c'est obligatoire), mais indemnisent les commerçants sur... le chiffre d'affaires déclaré aux impôts. Si une majorité de commerçants sont honnêtes, d'autres découvrent ... le retour de bâton ! Allez voir un commerçant à Nantes, Bordeaux ou Orléans : pas question de vendre son commerce près du tram, sauf à le vendre ... cher ... très cher parfois !Frédéric Guimier  - FNAUT 49

stephane 05/06/2006 22:22

Concernant l'opposition, c'est justement assez désolant  de rien entendre d'autre comme argument que celui cité dans le billet, hormis le référendum ... rien d'autre de potentiellement d'intelligent. Opposition stérile, qui s'en tient à son intitulé officieux, elle est dans l'opposition municipale, donc elle s'oppose, sans voir , tous les bénéfices du tramway que peuvent ressentir par exemple, à 88 km d'Angers, les nantais (n'allons pas trop loin!).J'aurais aimé, puisqu'un transport en site propre semble bien être un choix rationnel et réfléchi pour une ville comme Angers (à l'image de ce que d'autres villes de taille égale ou supérieure ont pu faire) , un échange d'arguments sur le tracé, le choix du matériel ferré, les projets futurs, la réutilisation d'emprises SNCF, la politique tarifaire, les aménagements urbains... mais rien... juste le référendum. A ce demander pour quelles idées ils ont été élus et pourquoi ils sont incapables d'alimenter le débat démocratique avec autre chose que des postures assez vaines.

Marie 05/06/2006 22:08

Je ne demeure pas dans ta région mais nous avons des trams et cela fonctionne très bien.Bonne soirée.Marie

Fnaut Pays de la Loire 06/06/2006 23:37

Nous en avons aussi à Nantes depuis 1981, à Orlénas, et bientôt au Mans (les rails sont en cours de pose) Merci pour ta visite !

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques