Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 12:00

Voici le communiqué de presse de France Nature Environnement que nous reprenons in extenso sur notre site :


Logo-FNE-web-little.jpg
Transports routiers  : regardons la réalité en face


La « colère » des routiers à travers les barrages qui sont annoncés est-elle justifiée ? Non, car il faut voir la réalité en face.


Les prix de l’énergie vont continuer à croître inexorablement dans les années à venir : fortes demandes de pays émergents, diminution des ressources fossiles, lutte contre le changement climatique… et le transport de marchandises en particulier en subira les conséquences dans ses coûts.


France Nature Environnement est au moins d’accord sur un point avec les transporteurs routiers, ce n’est pas à cette profession de subir directement les hausses des carburants et c’est pourquoi nous soutenons tous les dispositifs permettant d’intégrer les surcoûts des hausses immédiatement sur les factures de transport de façon à les faire payer aux donneurs d’ordres, en particulier au chargeurs.

 Camion sur une autoroute du nord de la France...

 

Par contre, France Nature Environnement refuse toute baisse de la fiscalité routière de façon directe ou indirecte. Alors que le Gouvernement a affirmé avec force au Grenelle de l’Environnement qu’il fallait mettre en œuvre un changement drastique dans les transports, il serait inconcevable que ce même gouvernement donne des messages contradictoires par manque d’imagination, voire manque de courage politique.


Cette crise de l’énergie qui sera durable doit être l’occasion de mettre en œuvre dans le domaine du transports de marchandises la politique de rupture annoncée par le Chef de l’Etat.

 

Voie Ferrée inutilisée (Château Gontier / Segré / Châteaubriant) et transports de Fret par la route :

il est temps de changer de logique.    

Regardons en outre quelques exemples de transports :


+  pourquoi faut-il transporter des fruits produits hors saison ?


+ pourquoi transporter des pièces manufacturées pour tirer profit des disparités sociales entre les membres de l’Union Européenne ?


France Nature Environnement souhaite un réel transfert modal vers les transports alternatifs mais demande également de poser la question de la réelle nécessité de certains transports en envoyant les circuits logistiques agricoles et industriels.

 

Communiqué de presse du mardi 3 juin 2008
FNE

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNE - Communiqué de Presse
commenter cet article

commentaires

Jacques 09/06/2008 13:29

De toute manière tout l'ensemble de ce qui s'appelle la logistique de livraison des produits est à revoir de fond en comble.Comment admettre que les mareyeurs imposent le prix du poisson aux pécheurs dans les criées que les marchés des légumes ou agrumes fassent de même en imposant leurs prix aux consommateurs.Là où le coût de l'énergie de production croit, les prix de vente, c'est à dire d'achat pour nous les consommateurs, doivent augmenter. Pourtant comme on le répette sur votre site, il y a des moyens alternatifs et moins coûteux en Euros comme en vie himaines (allusion aux statistique de la route en comparaison à celles du ferroviaire). Abandonnées depuis 50 ans pour certaines, les infrastructures n'attendent que le bon vouloir des politiques pour renaître. Ne pensez-vous pas à la FNAUT que ce qui arrive à la ligne Pau-Saragosse par le tunnel du Somport, devrait être cité en exemple (malgré toute l'énergie dépensée à son propos par le CRELOC depuis si longtemps).Modernisons pour le Fret la ligne Nantes-Bordeaux. Ouvrons à nouoveau la ligne de l'Etat de Saumur à Niort et Saintes. Faisons en sorte que le désenclavement du Bocage se fasse par la réutilisation de la ligne Chantonnay-Bressuire malgré la présence à proximité de transporteurs routiers de premier rang.

Fnaut Pays de la Loire 10/06/2008 10:03



Nous militons pour les alternatives à la route depuis longtemps conscient que le pétrole à bon marché ne durerait pas éternellement, conscient de la saturation de certaines infrastructures
routières imposerait la course à la construction d'aménagement de capacité consommateur d'espace et de ressources financières...Mais les politiques sont sur une autre planête et suivent des
schémas archaïques et dépassés par les enjeux.
L'exemple de la récente décision  (convention Région / Mayenne) pour le désenclavement routier  du département en est un exemple...
Vous avez citer Pau / Canfran, en effet c'est un exemple de la ténacité des associations avec le soutien de quelques élus écologistes pour s'opposer au démentellement de la voie ferrée.
Heureusement la résistance a tenu mais combien de cas où cela n'a pas été le cas ...
Si nous pouvions décider...  



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques