Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 01:03
On parle beaucoup de camions sur les routes, de voitures qui bouchonnent avec une seule personne à bord. On parle moins des camions, fourgonnettes et utilitaires légers qui sillonnent nos villes et campagnes pour livrer à domicile des commandes faites auprès de sociétés de Vente par Correspondance (VPC).

Le boom des achats sur INTERNET favorise ce type de livraisons. Si le client peut comparer plusieurs offres sans se déplacer, ce qui est un bon point sur le plan écologique, la livraison peut générer des déplacements inutiles.

Le client est absent, le camion repassera

En effet, la plupart du temps, le jour et l'heure de livraison ne sont pas convenus entre le vendeur et l'acheteur. Ce qui entraîne soit des tournées supplémentaires du livreur, soit l'obligation pour le client de se déplacer vers le centre de stockage du livreur pour prendre livraison de son colis sans supplément. Or, ces centres sont souvent situés près d'échangeurs routiers, en dehors des agglomérations, ce qui oblige la plupart du temps à s'y rendre ... en voiture.

Dépôts chez le commerçant

Certains grands de la VPC ont trouvé une astuce pour remédier à ces problèmes. Ainsi les 3 Suisses, La Redoute  et la Camif proposent à leur clients de prendre livraison de leur commande à une date annoncée par Email, courrier, voire SMS. Pour ces sociétés et l'environnement, c'est excellent car le camion de livraison ne s'arrête plus que dans 2 ou 3 points d'une agglomération, dans lesquels il dépose l'ensemble des colis, d'où des coûts et un kilométrage moindres

CAMIF et dévelopement durable

Paradoxalement, pour bénéficier de ce ... "service", certaines de ces sociétés sur-facturent celui-ci. (1,50 Euro pour la CAMIF). Financièrement, le client a intérêt à ce que le camion, passé une première fois sans le trouver à son domicile, se représente une seconde fois (c'est gratuit à la CAMIF).

Dans le cadre des Plans de Déplacement Urbains (PDU), il serait intéressant d'envisager des lieux de dépôt des colis, communs à plusieurs acteurs de la VPC. Des expériences sont en cours à La Rochelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

Mireille, CLCV34 27/02/2006 21:31

Voilà une info intéressante. Ces petites idées toutes simples sont sans doute le meilleur moyen d'éviter à tous des déplacements inutiles ; je crois beaucoup, moi aussi, au covoiturage, à la colivraison, au partage des tâches.Mais qu'en pense le consommateur, car il va devoir aller chercher son colis hors de chez lui ?

Fnaut Pays de la Loire 05/03/2006 16:00

Je pense que le consommateur, avant toute chose, n'aime pas l'inconnu... même s'il recherche la nouveauté...S'il contacte de nouvelles sociétés de VPC, le fait de savoir qu'il va être livré au dépôt situé près de la piscine ou de la bibliothèque peut le rassurer quant aux modalités de livraison de son achat.Et s'il a réalisé plusieurs achats auprès de différentes sociétés, savoir qu'il va, en un seul déplacement, pouvoir aller tout retirer sous 15 jours à une seule adresse, est de mon point de vue un "plus commercial". (qui n'a pas tourné pendant 20 minutes pour trouver l'entrepôt d'un transporteur dans une Zone industrielle...).

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques