Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2008 2 08 /04 /avril /2008 07:19

L'information fait déjà l'évènement : la ligne Nantes Châteaubriant  réouvre bientôt. Officiellement la date retenue est 2010.  Le site  officiel précise d'autres élèments  : http://www.reouverture-nantes-chateaubriant.fr/

 Définition du projet  : les grandes lignes...

La Région prend en charge une bonne part de l’investissement : 30 % de l’infrastructure (estimée à environ 160 millions €) plus le matériel roulant :  tram train de 96 places assises, le double « en charge », capable de rouler à 100 km/h.

Le Département , non compétent en théorie pour le ferroviaire,  est en pointe pour les alternatives à la route : il a choisi de reporter les crédits prévus pour un doublement de voie entre  Sucé et Nort sur Erdre pour investir dans l’alternative ferroviaire (pour 40 millions environ, soit 27% de l’investissement).

Nantes Métropole apporte 9,7%,  l’Etat 24%, le solde devant venir de RFF, de la SNCF, de l’Europe.

 

                                      Le Tram- Train présenté dans le journal des Pays de la Loire

Les dessertes
 

 Les dessertes varieront en fonction de l’éloignement de Nantes :

1 /    Nantes  / Sucé ( 17 km), 23 AR quotidiens, soit toutes  les ½  heures en heure de pointe pour desservir la première et deuxième couronne de l’agglomération, avec 5 arrêts intermédiaires, éloignés en moyenne de moins de 3 km

2    Sucé / Nort sur Erdre (12 km), 14 AR quotidiens. La demande de la commune de Casson, de disposer d’un arrêt entre Sucé et Nort a été écartée : la commune est à l’écart de la ligne et les utilisateurs risquent d’aller directement à la gare de Sucé où la desserte sera plus fréquente. La Fnaut n’avait pas appuyé cette demande consciente que les risques de favoriser l’étalement urbain n’étaient pas contrebalancés par des avantages importants en terme de service aux usagers et de transfert modal.

3     Nort sur Erdre / Chateaubriant (35 km), 5 AR quotidiens depuis Nantes, sera réalisé en 2ème phase, mais dans la continuité. Au terminus, la ligne retrouve la liaison fer vers Rennes, qui n’a jamais été fermée.

 Pour la visite réelle de la ligne , un Blog vient de se constituer  ayant pour but de réaliser un suivi des travaux de réouverture de la ligne Nantes - Chateaubriant ...  Donc à voir : http://reouverture-ligne-nantes-chateaubriant.over-blog.com/
 

Cette réouverture de ligne, que nous saluons et avons appuyé ( nous nous sommes même opposé à la fermeture au trafic voyageur de la ligne en 1980 !), comporte cependant quelques aspects moins  favorables que vous découvrirez demain sur le Blog.

                                                                                                                                              à suivre

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacques 14/04/2008 22:08

Effectivement même la SNCF ne royait plus au fer!Mon probleme avec l'analyse qui est faite est que les infrastructures appartiennent à l'Etat et donc sont financées par les contribuables. Ce n'est pas le cas des autoroutes!Il y a en France au moins sur ce point deux façons de calculer les charges et donc les rentabilités. Il s'agit d'une concurrence tout à fait déloyale et donc dénonçable.

Fnaut Pays de la Loire 15/04/2008 00:01


Les autoroutes aussi ont été payés par le contribuables car dans le capital des sociètés gestionnaires figurent les collectivités territoriales voir même l'ETAT à qui il a été reproché de vendre
les bijoux de famille.


Fabrice 09/04/2008 02:27

Bonsoir,Faux, en matière Ferroviaire, les Départements ont compétence pour le transport non urbain de personnes, dans le cadre d'un service Départemental.Il s'avère que tous ont choisi l'alternative du mode routier: le car, car celui ci beneficie d'initiatives privées et surtout d'un coût d'infrastructure supporté par les contribuables et automobilistes.Les projets Ferroviaires englobent cet aspect qui devient de plus en plus prégnant, avec l'appui remarqué des  Regions, qui commencent aussi, par delà le materiel acquis, à financer les infrastructures.Quid cependant de bords politiques différents... Pays de la Loire/ Vendée. Des exemples réçents nous ont montré que pour certains projets (auto)routiers, les dessacords "se taisent" face au succés populaire et la moisson des voix...Le Ferroviaire saura t'il jouer de la vague qui le porte actuellement ? les cheminots et leur encadrement pourront t'ils se ressaisir aussi et faire taire les desaccords ? Le pragmatisme et les necessaires complementarités enfin se céer ?Souhaitons le, et essayons d'être de "bons acteurs".Fabrice

Fnaut Pays de la Loire 09/04/2008 16:31


Toutes les A O ont compétences sur leur territoire lorsqu'il s'agit de transport de voyageurs. La régionalisation en désignant la Région comme collectivité responsable  a
sans doute eu le tort de masquer la répartition de ces compétences qui n'étaient plus ou pas exercées mais il est vrai qu'avec la SNCF comme juge , arbitre et maitrisant la technique "le savoir
faire " il n'était pas si facile de décider en pleine autonomie. Les départements ont fait aussi ce choix de délaisser le fer quand les lignes secondaires qu'elles dirigeaient en régie parfois
ont fermée. C'était l'époque où même la SNCF ne croyait plus au fer...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques