Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 21:08

COMMUNIQUE DE PRESSE


Le retour du train à Château-Gontier : une nouvelle promesse de la Région ?

Les visites des Présidents de Région se suivent et se ressemblent. Celle de Jacques Auxiette est pareille à celle de son prédécesseur. Les déclarations du Président, suite à l’interpellation de la FNAUT, laisseront certainement, a posteriori, pour les habitants du Haut Anjou, l’impression d’une occasion manquée.


La FNAUT salue pourtant la décision d’une étude sur la réouverture aux voyageurs du tronçon Sablé / Château-Gontier. Mais cette déclaration ne doit pas faire illusion. Il ne s’agit que d’une étude programmée pour la fin 2006 et plutôt 2007. En Pays de La Loire, les dossiers de transport collectif s’éternisent en études qui n’en finissent pas et qui ne dépassent pas toujours le seuil des concrétisations.


La ligne n’étant pas abandonnée puisque les Etablissements Maisonneuve sont les principaux utilisateurs, la remise en service pour les voyageurs devrait en être facilitée. La FNAUT qui avait envisagé avec Re gare et l’association des modélistes ferroviaires de la Mayenne une circulation touristique pour les journées patrimoines entre Sablé et Château-Gontier fera parvenir à la Région le devis que la SNCF avait transmis pour ce projet.


Les TER de la Région Bretagne n'ont jamais déserté la gare de Châteaubriant, en Pays de la Loire

La FNAUT dénonce par ailleurs la poursuite du projet de Rocade Sud car la voie ferrée forme un tout de Sablé à Châteaubriant. L’absence de vision globale et de prospective future en matière de mobilité est décevante.

En tant qu’association de consommateurs, la FNAUT dénonce d’emblée la gabegie annoncée de l’aménagement d’une 3ème voie le long de La Loire sur l’itinéraire saturé entre Angers et Nantes. Ce scénario se profile pourtant avec l‘abandon de l’axe Sablé à Châteaubriant comme axe alternatif aux voyageurs et aux marchandises. Pour aménager l’emprise d’une nouvelle voie il faudra en effet faire sauter la falaise, dans un milieu fragile, protégé pour son patrimoine et menacé par les crues du grand fleuve alors que la voie Ferrée sert de digue naturelle. Cette décision est incohérente pour un élu garant des deniers publics et sera lourde de conséquences.


Le bilan de la visite du Président de la Région est très en deçà des attentes des associations d’usagers qui savent combien l’urgence est grande en matière de transport collectif. Alors qu’il faudrait réorienter les crédits, la FNAUT assiste à un attentisme (un an de palabres et de beaux discours au cours des assises régionales notamment) et une passivité déconcertante (aucune réaction face à l’arrachage illégal de la voie ferrée par exemple).

 


Elle rappelle que les réouvertures programmées de Voie Ferrée (Nantes / Châteaubriant, Fontenay le Comte / Niort) ont toutes été initiées par l’ancienne majorité.


Pour la Mayenne, les associations constatent que : le simple prolongement au-delà de Laval vers Mayenne des lignes régionales d’autocar pour une desserte de Nantes et d’Angers nécessite des études, la commande des études de faisabilité de la « virgule de Sablé » (dossier TGV liaison Laval / Angers) n’a toujours pas été passée malgré le vote des crédits …

La centrale de mobilité par internet envisagée par la région n’a pas retenu l’expérience acquise de la Mayenne dans ce domaine. Et quid de l’Axe Laval / Mayenne alors que les associations obtiennent un moratoire ?


La FNAUT attendait plus de l’ancien président du GART (Groupement des Autorités Responsables des Transports) et d’un « défenseur du rail » sans doute plus prompt à faire des déclarations politiciennes dans le cadre de la bataille des corails. Mais peut-on reprocher à l’Etat ou à la SNCF de se désengager des transversales quand dans le même temps la Région finance 2 échangeurs autoroutiers (Rouessé Fontaine et Parigné l’Evêque) sur l’A 28, pourtant parallèle à la voie ferrée Caen / Tours ?


Mais l’Association Régionale des Usages des Transports n’a pas encore épuisé toutes ses actions et jeté l’éponge. La FNAUT attend plusieurs décisions de justice administrative concernant la Rocade Sud, le déferrement et la vente en toute illégalité de la voie ferrée.


Pour la FNAUT Mayenne - Fabrice EYMON

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michou 30/03/2006 12:00

Je me permets de préciser que dans les années 1980 l'itinéraire Nantes-Clisson- Cholet-Angers a été utilisé au moins une journée à cause d'un grave incident sur Nantes-Angers. Cela a concerné les trains Nantes-Paris composés de 8 voitures Corail, qui étaient tractés par des 67400 diesel avec une machine électrique en "véhicule" derrière la machine de tête. A Angers le diesel était retiré pour être mis en tête d'un train de sens contraire et l'électrique était mise en service pour tirer jusqu'à Paris. Les 72000 diesel n'ont pu être utilisés car trop lourds pour emprunter le pont de l'Alleud à La Possonnière.

Jacques Durand 30/03/2006 10:55

J'aime nien l'allusion de Fabrice aux réseaux concurrents du début du siècle dernier. En effet je gamberge depuis longtemps sur la raison qui empècherait la SNCF d'utiliser en secours la ligne Nantes-Clisson-Cholet-La Possonnière en cas de crise sur la ligne principale.
Je sais, la ligne est à voie unique et non électrifiée! Pourtant on parle de modernisation de Cholet-Angers, d'électrification de Nantes-Clisson, et l'on sait que des voies uniques comme Dole-Vallorbe sont exploitées de manière très dense depuis de nombreuses années. Il demeure cependant le problème du pont de Chalonnes sur la Loire qui, dit-on, serait en piètre forme.

Fabrice 24/01/2006 22:10

 Intérêt d'un réseau Fret et TER et d'un autre TGV/ TER rapides.
c'est bien sur ces critères d'"occupation espace-temps" que le probleme se pose. Ainsi un TER "rapide" qui s'arreterait assez souvent aurait évidement un sillon plus long qu'un TER plus lent mais pratiquement sans arrêt.
La voie Nantes Angers Le Mans, comme il a été dit plus haut, pose problemes : en gare de Nantes, sur la portion La Possonnière Angers, Angers et bifurquation de Maitre- Ecole.
Les sillons de nuit sont encore bien disponibles malgré tout, la saturation etant plutôt un phénomène aigüe que chronique et limité aux " rush" TER.
L'activité de transit Fret est concentrée sur Nantes Angers St pierre des Corps, et donc Angers Le Mans n'est pas concerné, sauf quelques Facs et desserte de Chateau Gontier via Le Mans.
Nous retrouvons des décisions de choix stratégiques, tels que ceux qui purent avoir lieu à l'époque des grands reseaux, période précédant la création de la SNCF, et durant laquelle coexistaient des itinéraires parallèles ex: Paris Bordeaux par le PO ( lignes actuelle ) ou l'Etat ( Chateau du Loir, Saumur, Thouars, Niort, Saintes ).
Mais aujourd'hui, ces choix se font par anticipation de la concurrence, et surtout dans une forme de dogmatisme où les nouveaux entrants sont craints comme le diable. Et toute une mécanique s'est gréffée sur ce principe. Un des multiples moyens  ( crée ou subit ) consiste donc à assecher les possibilités de circuler par suppression des itinéraires secondaires.
Je me permettrais, pour les quelques "cheminots" qui pensent la tactique bonne, même s'ils n'en sont pas, je l'espère fort, les instigateurs!!, de crier " Au Fou ".
Bien au contraire, ces axes valorisés et sans doute exploités de manière différente, permettraient des massifications bien utiles à tous les intervenants. Et ainsi vivre en bonne intelligence. Mr CHAUVINEAU vient précisement, dans le cadre du CESR Centre, de remettre un rapport sur l'utilité d'expérimentation de dessertes, en droite ligne du rapport précédant HAENEL GERBAUD.
Donc cette "guéguerre" de conscience fait surtout le bonheur des tenants de l'obsolescence du mode Ferroviaire, et autre lobby routier, qui trouvent, eux aussi tout pretextes pour déclarer que ces itinéraires ne servent plus...
La méthode Anglaise de privatisation, si décriée parceque non maitrisée, produit désormais des résultats tangibles et l'on peut remercier Rail Passion de Décembre 2005 de son article sur le Fret, qui voit, à quelques encablures de chez nous, une reprise de trafic depuis plus d'une dizaine d'années.
Fabrice

michou 22/01/2006 13:39

Je crois qu'il faudrait arrêter de dénaturer les propos des utilisateurs de ce blog. Les avis qui sont exprimés méritent que chacun  réfléchisse aux arguments présentés et respecte leur pertinence. On a vraiment l'impression que certains se bornent à critiquer tous ceux qui ne sont pas de leur avis. Un peu de réflexion et beaucoup de courtoisie devraient être la règle. La confrontation des idées oui, la polémique non !
Dédé de Saumur a écrit: "arrêtez de dire que Angers-Le Mans est saturé". Entre autres... 
J'ai écrit:  "Angers-Le Mans n'est pas saturé certes..." J'ai simplement voulu dire que la difficulté c'est de faire cohabiter sur un tronçon comme celui-ci des TGV (220km/h), des TER (160 ou 200km/h) et des Fret (100km/h) compte-tenu de la signalisation déjà performante (Block Automatique Lumineux), des arrêts dans les gares, des points de garage (Sablé sens pair). Il est toujours possible d'ajouter quelques trains, de créer des sauts de moutons, de banaliser les voies et même de tirer des plans sur la comète ! Sur le papier tout est facile et je ne doute pas que certains  des visiteurs du blog sont des ingénieurs mais ce n'est pas mon cas, je vous rassure. Compte-tenu du fait qu'à l'avenir les créations de trains concerneront les TGV en majorité, si l'on veut créer des sillons TER et développer le Fret, une autre infrastructure sera nécessaire. Il n'est d'ailleurs pas obligatoire qu'elle soit réservée aux seuls TGV. Il pourra s'agir d'une ligne à 220km/h. L'avantage de la section Sablé-Chateaubriant est qu'elle a un tracé assez droit et se situe bien entre Rennes et Nantes. Toute autre solution ne sera que du rafistolage et trouvera bien vite ses limites. 
Je me base simplement sur le vécu et sur les informations dont je dispose pour donner mon avis, mais je le répète ce n'est qu'un avis et rien d'autre, alors un peu de modestie, moins de hargne et d'esprit de contradiction et la FNAUT ne s'en portera que mieux dans sa défense des transports en commun.
Salut à tous ! 

Dédé de Saumur 20/01/2006 22:33

Monsieur Michou,  vous dites que :  "Les "sauts de mouton" aussi n'ont qu'une utilité limitée . Exemple: gare de Saumur où celui qui existe ne supprime pas les rebroussements, c'est peut-être une des raisons qui n'ont pu faire aboutir le projet de TGV direct Paris-Thouars.",C'est vraiment vouloir induire le lecteur de ce site en erreur !  A Saumr, le saut de mouton est à l'envers et ne peut effectivement pas permettre du Tours Thouars sans rebroussement. Le débit est donc faible (soit dit en passant, on aura le même problème à Nantes, avec le TGV Paris Les Sables, qui devra obligatoirement rebrousser.A Angers, aujourd'hui, on ne peut pas envoyer un train vers Saumur quand un train arrive du Mans, à cause du cisaillement des voies (= pas de saut de mouton, bêêêêê).S'il y avait un saut de mouton à Angers "Maitre Ecole", on pourrait vraiment gagner de nombreux sillons après l'achèvement de la ligne nouvelle du Mans à Sablé. Et faire circuler des TER desservant Ecouflant, Briolay, ... Et si on banalisait les voies en gare d'Angers, on gagnerait encore en souplesse. Comme le dit le gars de la FNAUT, les Suisses font circuler toutes sortes de trains sur des doubles voies. Et en France on fait aussi pas mal dans le genre, sur Toulouse Tessonnières par exemple, avec plus de circulations sur une voie unique que sur Angers Sablé.Sur Bourg St Maurice, on sait envoer des nuées de TGV, TER et trains de nuit lors des points de février, là encore sur voie unique... Arrêtez de dire qu'Angers Le Mans est saturé ! Bon, c'est vrai qu'avec un garage en ligne dans le sens Angers Le Mans, ce serait plus souple pour l'exploitation et les sillons...

P.A.M. 20/01/2006 17:49

La polémique permet de faire vivre ce forum...
Mais je suis sûr que la FNAUT parle sur son ancien site de cet axe pour le fret. Je crois que j'ai même avoir lu sur ce blog que 34 trains de fret passant actuellement par Angers / Nantes pourraient être déviés par cet axe.
Cependant, je vous rejoins un peu : je trouve que l'aspect TER est trop mis en avant par rapport au fret.
Que reste-t-il de la voie entre Châteaubriant et St Nazaire ?
Qu'est-ce exactement une ICPS ?

michou 20/01/2006 09:49

Dommage que l'esprit de contradiction perdure.
Le tronçon Sablé-Angers n'est pas saturé certes, mais on n'en est pas loin. Il existe encore quelques possibilités de sillons mais je peux vous assurer qu'elles sont très réduites, sauf evidemment si les trains à créer sont des TGV, ou desTER 200 sans arrêt, qui semblent avoir votre préférence . Merci pour le service public et merci pour les villes intermédiaires.
Quoi que vous en dites, je peux également affirmer qu'il est quasiment impossible de faire circuler les trains de Fret sur cet axe de jour sauf en les garant plusieurs fois pour laisser la voie libre à des trains plus rapides, ce qui a pour effet d'allonger les temps de parcours. Pas étonnant dans ces conditions qu'une étude ait établi que la vitesse moyenne des trains de Fret en France soit de 16 km/h.  Pour preuve, une grande coopérative à Ecouflant n'expédie plus ses trains de céréales vers le Nord de la France, mais uniquement vers St Nazaire après rebroussement à Sablé. Quelle compétitivité ! 
Lorsqu'on ne connaît pas toutes les contraintes techniques, il est quelquefois hasardeux d'avancer certaines hypothèses qui peuvent tromper un public peu averti de la chose ferroviaire. Les IPCS (Installations Permanentes de Contre-Sens)  n'ont une véritable utilité qu'en cas de travaux ou de panne (cas de Angers-Nantes), ce sont des mécanismes fixes qui facilitent le changement de voie et il est difficile de s'en servir en service permanent car au moindre retard il y a un phénomène de retards en cascade.
Les "sauts de mouton" aussi n'ont qu'une utilité limitée . Exemple: gare de Saumur où celui qui existe ne supprime pas les rebroussements, c'est peut-être une des raisons qui n'ont pu faire aboutir le projet de TGV direct Paris-Thouars.
Pourtant la solution de bon sens serait la réhabilitation de la ligne Sablé-Chateaubriant que vous évoquez mais paradoxalement pour la mise en place exclusive de TER.  Dans la proposition de l'association que je cite, sauf erreur de ma part, je crois me souvenir qu'il s'agissait d'un tronçon comportant deux branches: une vers Nantes, l'autre vers Rennes, et positionnée de telle sorte qu'elle permette le desserte du futur aéroport de Notre Dame des Landes. Cette proposition permettait de desservir les deux capitales régionales et l'aéroport en générant une économie non négligeable, et offrait en outre des possibilités beaucoup plus nombreuses de créations de sillons TER et Fret.
Loin de moi l'idée de vouloir polémiquer. Ce blog sert à émettre des avis et je ne prétends pas avoir la science infuse. Toute idée de bon sens est recevable.
Quelqu'un pourra peut-être donner son avis sur ce sujet. 
 
 

F Guimier 19/01/2006 19:36

Michou a écrit : "C'est d'ailleurs la solution que j'ai évoqué récemment pour désengorger le tronçon actuel Sablé-Nantes sur lequel il n'est plus possible (ou difficilement) de créer de nouveaux TER ou de faire circuler des trains de Fret."Je me permets une légère précision ; Sablé Angers n'est pas du tout saturé ...ou alors les Suisses prennent de grands risques en faisant circuler tant de TGV, rapides, TER et fret sur certaines de leurs doubles voies ;-))La bifurcation de Maître Ecole, avec un Saut de mouton souterrain, plus des IPCS sur Sablé Angers, et on pourrait multiplier les trains...Par contre, sur Angers (La Possonnière, sur la ligne de Nantes, là oui, ça commence à coincer...)

P.A.M. 19/01/2006 11:59

J'applaudis des 2 mains le communiqué de la FNAUT.
Effectivement, il y en a marre du bla-bla des assises régionales, des deniers dépensés en budget de communication (campagne Corail, vidéos sur le site Internet,etc) alors que cet argent pourrait servir au chemin de fer. Au passage, je me permettrai de préciser que la région communique mais n'informe pas : le lien vers les relevés e décision sur le site du CR est mort. J'ai beau ne pas être toujours d'acord avec la politique transport du CG53 mais il faut reconnaitre que quand le CG53 se réunie, les relevés de décisions sont le soir même sur Internet.
Il est clair que la ligne n'est pas menacée et d'autres projets sont plus urgents : Le Mans / La Flèche (où il n'y aurait même pas besoin d'étude puisque la clientèle est là), Laval - Mayenne (Si le CR ne fait rien dans les 2 ans, la bataille sera définitivement perdue et M. AUXIETTE EN SERA RESPONSABLE).
Pour la Loire, je me permettrai de préciser que sa vallée est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

michou 19/01/2006 09:04

Tout à fait d'accord avec l'article. Il y en a marre des études qui coûtent cher et ne débouchent sur rien.
Quant à l'aménagement d'une troisième voie entre Angers et Nantes, elle ne résoudra rien à moyen terme. De toute façon sa faisabilité est plus que problématique: il faudra soit empiéter sur la Loire, soit rogner sur la falaise entre Ancenis et Nantes principalement. Dès le début ce projet de 3°voie a été une mauvaise "bonne idée".
Rappelez-vous néanmoins qu'une association a émis l'idée de construire une ligne TGV au nord d'Angers en réutilisant la plateforme de la ligne Sablé-Chateaubriant..
C'est d'ailleurs la solution que j'ai évoqué récemment pour désengorger le tronçon actuel Sablé-Nantes sur lequel il n'est plus possible (ou difficilement) de créer de nouveaux TER ou de faire circuler des trains de Fret.
Sur un plan général, quelles que soient les couleurs politiques au conseil régional, la priorité aux projets routiers continue. La classe politique ne croit pas au chemin de fer, sauf quand ses petits intérêts sont en jeu.
Cela démontre une fois de plus l'absence d'une véritable politique des transports dans notre pays. Le chemin de fer, compte tenu de ses qualités, devrait être le vecteur préalable à tout développement.
En France, le tout-routier a encore de beaux jours devant lui.  
 

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques