Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 08:03
La FNAUT apprécie les engagements du Chef de l’Etat
La FNAUT fait part de sa satisfaction à l’annonce des nouvelles intentions de l’Etat, qui marquent une rupture par rapport aux orientations passées de la politique des transports. 

La part belle aux transports collectifs ? Ou aux entreprises de BTP ?
La FNAUT apprécie en particulier le programme prévu d’investissements : 1500 km de transports collectifs en site propre dans les villes de province, financés avec l’aide de l’Etat, et 2000 km de lignes ferroviaires à grande vitesse. 

P1010244.JPG
Tramway du Mans, place de la République, qui a été privé de la participation financière de l'Etat. 

Un réseau à 2 vitesses ?
Elle s’étonne cependant qu’aucune mention n’ait été faite du réseau ferré classique, dont la régénération et la modernisation sont tout aussi urgentes si l’on veut éviter la disparition de lignes nécessaires à l’aménagement des territoires les plus fragiles économiquement. 

Faire payer à la route son vrai coût pour la collectivité.
La FNAUT approuve par ailleurs l’introduction d’une éco-redevance sur le transport routier de fret, l’encouragement aux autoroutes ferroviaires et maritimes, la création d’une écopastille annuelle destinée à décourager l’achat des véhicules les plus gros émetteurs de CO2, ou encore la possibilité donnée aux collectivités locales d’introduire un péage urbain. 

Mais la rupture jusqu'à quel point...
La FNAUT regrette par contre que la réduction envisagée des vitesses de 10 km/h sur les routes et autoroutes, mesure très pédagogique et efficace pour le climat comme pour la sécurité routière, ait finalement été écartée alors que l’opinion ne lui était pas hostile, et que l’adoption d’un code de la rue n’ait pas été retenue. 

Réductions des infrastructures routières, autoroutières et aériennes à la carte
Elle regrette enfin le flou relatif à l’abandon des investissements autoroutiers, le maintien des contournements des grandes agglomérations qui favoriseront l’étalement urbain, et le report d’une taxation écologique des carburants routiers et du kérosène. 



Une participation active des FNAUT Régionales dans le cadre des Grenelles décentralisés y compris la FNAUT Pays de la Loire 
http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-12981976.html
La FNAUT, qui a participé activement aux travaux de l’atelier transport du Grenelle de l’environnement aux côtés des autres ONG, poursuivra donc son action au service d’une politique des transports répondant aux défis que constituent la dégradation du cadre de vie, la dépendance pétrolière et le réchauffement climatique.
 
 

Communiqué de Presse de la FNAUT Nationale (sauf  intertitres)
Contact :
- Jean Sivardière – 04 76 75 23 31
- Régis Bergounhou – 06 82 55 54 91
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

Michou 06/11/2007 10:13

Il y a fort à parier que ce « Grenelle de l’Environnement » va être la montagne qui va accoucher d’une souris.
Cela sera particulièrement vrai dans le domaine des transports qui nous intéresse aujourd’hui.
Un retournement de tendance est-il sérieusement envisageable en ce qui concerne les déplacements et les comportements ?
Les avantages et les nuisances de chaque mode de transport vont-ils être analysés et comparés afin de mettre en œuvre une véritable politique des transports au vu de l’urgence écologique ?
A l’évidence il semble bien que non et tout laisse à penser qu’il n’y aura pas de changement de cap sauf à la marge.
Les collectivités locales ont reçus de la part de la Région un document intitulé « Schéma des Infrastructures et des Transports projet soumis à consultation ». Je pense que la FNAUT en est destinataire de ce document puisqu’elle a participé à une réunion sur ce sujet le 13 Décembre 2006.
Au fil des pages on trouve beaucoup de choses sur les transports. Le document se décompose en différentes parties : partie I diagnostic, partie II projet, partie III Annexes où on retrouve les comptes-rendus des entretiens avec différentes instances.
Dans ce document il est particulièrement intéressant de se pencher sur ce qui touche aux deux modes de transports terrestres dominants route et fer.
Tout d’abord le diagnostic sur l’existant en Pays de Loire:
En matière d’infrastructures le constat est édifiant.
Pour les routes 66000 km répartis comme suit : 700km d’autoroutes, 1500km routes nationales, 21000km routes départementales 42000km de routes communales. En 20 ans le réseau autoroutier a été multiplié par trois. 72% du territoire régional et 85% de la population sont à moins de 15mn d’une autoroute ou d’une voie express 2X2 voies.
Pour le fer 1533km soit 43 fois moins que les routes.
41% et 71% de la population PDL sont à moins de 15mn d’une gare ferroviaire. Ces deux chiffres sont nettement inférieurs si l’on devait considérer les gares avec du personnel et offrant un service complet. Ils passent à 55% et 77% en intégrant les lignes routières régionales.
Les projets routiers:
Toujours dans ce document il est dit que le réseau autoroutier est presque achevé en PDL, le dernier tronçon étant le contournement nord d’Angers, mais qu’il faut passer à une autre étape.
Il est maintenant nécessaire de relier entre elles les sections autoroutières par la mise à 2X2 ou même 2X3 voies des rocades express et des routes nationales existantes.
En voici la liste :
En Loire Atlantique : routes à aménager RN 165 et 137, RD 771, à développer RN 171 et axe Ancenis-St Philbert de Grandlieu, à améliorer tous les axes desservant le littoral.
En Maine et Loire : terminer l’axe Angers-Rennes (RD 863- RD 775) sur deux sections + déviation de Vergonnes + doublement de la déviation de Segré, terminer la mise à 2X2 voies axe Angers-Poitiers (RD 748, RD 761, RD 938).
En Vendée : A831 Fontenay le Comte-La Rochelle, liaison littorale RD 32, liaison Les Sables-Challans, contournement de La Roche, contournement de Talmont, aménagement axe Challans-Aizenay RD 753.
En Sarthe : nouveaux échangeurs autoroutiers de Connerré et Noyen, création d’une liaison RN 23/A 11.
En Mayenne : poursuite des aménagements sur la RD 31 Laval-Bretagne, RD 21 Laval-Tours, RD 20 Pré en Pail, mise à 2X2 voies de la RN 162 (dont contournements de Mayenne et Château Gontier), accessibilité à ND des Landes par RD 771 entre Laval et RN 137 etc…
Les projets ferroviaires :
Réalisation de la LGV Bretagne-PDL total 214 km : Connerré-Rennes, Sablé, +raccordements de Laval, La Milesse, Connerré .
Interconnection Sud Ile de France : 15km.
Virgule de Sablé : 4 km coût 60 Millions d’Euros.
Lignes classiques : troisième voie Nantes-Ancenis et La Possonnière-Angers.
Aménagement Massy-Valenton : coût 91 M euros gain de temps= 3mn.
Barreau Sud Ile de France : délai 15/20 ans.
Modernisation Nantes-Lyon : pas d’estimation du coût, pas de délai de réalisation.
Modernisation Nantes-St Gilles et Nantes-Pornic.
Réouverture Nantes-Chateaubriant et Fontenay-Niort.
Opérations en cours : électrification Tours-Vierzon, Nantes-Les Sables, études sur Bourges-Saincaize.
Pour le Fret : le nombre de gares ferroviaires est passé de 210 en 1985 à 35 en 2007, le nombre d’Installations Terminales Embranchées (ITE) de 490 en 1990 à 177 en 2007.
En ce qui concerne le transport combiné (conteneurs) les plateformes d’Angers, Le Mans, Nantes et Rennes ont fermé entre 2002 et 2005. Il n’en reste aucune dans l’Ouest.
Le TER : prévision d’une augmentation de 50% de voyages supplémentaires en 2020 en précisant bien « sans modification importante de l’offre ».
Conclusion…..Vous avez dit urgence écologique, réchauffement climatique, sauvetage de la planète, prise de conscience et j’en passe ?
Cela ne prend pas le chemin d’un bouleversement des habitudes.

Fnaut Pays de la Loire 07/11/2007 12:20

Votre analyse et c'est votre analyse est exacte sur plusieurs points mais la FNAUT à la date du 5/11 n'a pas été destinataire du srit qui est soumis à consultation. Nous avons déjà appelé les services concernés et nous avons eu comme réponse que les documents étaient à l'impression. Plusieurs associations ont reçu le document depuis le 10 octobre. La consultation ne dure que 3 mois, nous sommes en novembre. Le SRIT serait -il si mauvais que la seule association ayant été associée comme partenaire dans le cadre  des discussions ne reçoivent pas le document ? C'est la traduction que l'on pourrait faire. Mais rassurez-vous nous ferons une analyse objective du SRIT  et elle sera mise en ligne du ce site.  Peut être avez vous vu pu lire les comptes rendus des CCI , des CG,  des CR et autres structures associées qui sont trés riches d'enseignements sur les arbitrages ...

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques