Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

La FNAUT PAYS DE LA LOIRE soutient le projet de ligne 4 établissant un transport en commun en site propre destiné à désenclaver la zone de Nantes Sud- Vertou-Saint Sébastien.

Face au flot de circulation automobile engendré par la périurbanisation du sud de l’agglomération il était temps de trouver une alternative favorisant le transport public économe en place et en énergie, plus respectueux de l’environnement.

Ce projet a, depuis sa conception, fait l’objet de nombreuses discussions et de quelques atermoiements notamment quant à son tracé et au mode de traction choisi. Nous regrettons l’abandon de la technique du tramway (roue métallique sur rail métallique) peut être plus coûteuse à l’installation mais dont les coûts de maintenance restent toujours compétitifs.

Nous savons que c’est l’abandon des subventions de l’Etat qui a entraîné le choix de la communauté urbaine, scandaleusement défavorisée sur ce plan par rapport à d’autres collectivités

Le choix du bus articulé au GNV peut se justifier dans une phase d’attente. Il a le mérite d’écarter de Nantes ces véhicules soit disant modernes que l’ingénérie française se met à cœur de réaliser à l’échelle d’un prototype par agglomération (Caen, Nancy, Rouen) que la FNAUT n’a cessé de dénoncer depuis vingt ans.

Un chantier nécessaire

Le chantier de réalisation de la ligne 4 ,actuellement dans la phase de génie civil, entame une saison décisive créant, comme dans toute autre agglomération confrontée au même phénomène, d’importants embouteillages surtout aux heures de pointe (7h-9h, 16h-19h) avec des pointes certains jours particuliers.

FNAUT PAYS DE LA LOIRE n’a pas à rejoindre les tenants et les alliés du lobby de l’automobile pour dénoncer le phasage et les conditions d’organisation du chantier d’autant plus que des usagers de l’automobile ont su s’adapter à la situation : report modal (train et deux roues), changement d’itinéraire….

Il apparaît toutefois important de montrer les conditions de transport qui sont faites aux usagers actuels des services TAN de ou vers St Sébastien sur Loire (lignes 26,27,29) ou Vertou (ligne 28). Ceux-ci endurent des conditions de transport d’autant plus inconfortables qu’ils ou elles n’ont pas le choix de leur itinéraire.

On a choisi plutôt que de longs développement les facilités du reportage photo en signalant toutefois que notre apprenti journaliste a mis une heure pour effectuer les 2 kms entre son départ de la station Commerce et la station Beaulieu.

Des autobus confrontés à l'embouteillage, des passagers captifs

Vendredi 28 octobre à 18h l’autobus de la ligne 27 mettra près de 1h30 pour rejoindre son terminus. On est certes un « jour jaune » (vacances scolaires) mais le véhicule est pratiquement vide . Il serait important que la TAN communique sur l’évolution du trafic des lignes en cause depuis l’ouverture du chantier.

Des aménagements insuffisants ou contre-productifs

L’arrêt « Beaulieu » devant le centre-commercial a été reporté à 200 m sur le pont Clémenceau dans des conditions d’accès et de confort très discutables . Le directeur du « Carrefour » se plaignant (Forum Ouest-France) de la baisse de son chiffre d’affaires n’envisage comme seule explication que le retard de la construction de nouveaux ponts sur la Loire. Il n’a jamais dû voir les foules qui se pressaient avant les travaux à l’arrêt en cause. Ici aussi on attend des statistiques !

Côté sud du Pont Clémenceau : la sortie du couloir bus provisoire n’est pas prioritaire pour les bus TAN. Il en est de même dans l’autre sens. Les chauffeurs doivent s’imposer face aux automobilistes ( au moment où ceux-ci pensent que la voie est libre !) . Certains préfèrent rester sur la voie de gauche.

LES AUTRES UTILISATEURS DES « MODES DOUX » NE SONT PAS MIEUX LOTIS

Ici tout simplement le passage provisoire réservé aux piétons est barré par une barrière de chantier. Quant au cycliste (qui a pris ses précautions en matière de visibilité) il est confronté pendant plus de un km à une chaussée à « partager » avec des automobilistes souvent peu compréhensifs…

LES DEMANDES DE LA FNAUT : QUE LES PASSAGERS DE LA TAN SOIENT AUSSI BIEN CONSIDERES QUE LES AUTRES USAGERS DE L’ESPACE EN CAUSE

Les grands chantiers créent de l’animation et d’inévitables contreverses . FNAUT PAYS DE LA LOIRE ne cherche pas face aux travaux de la ligne 4 à jeter de l’huile sur le feu. Mais il apparaît important de noter que des aménagements ont été menés pour diminuer les désagréments des automobilistes ou des commerçants du secteur (pénalisés il est vrai eux aussi par le chantier). Nous réclamons pour les usagers captifs des lignes 26,27,28,29 :

- la priorité d’aménagement pour le site propre de manière à rétablir un service de transport public attractif avant toute autre considération,

- provisoirement une meilleure localisation de l’arrêt Beaulieu et son fléchage,

- la priorité pour les autobus à la sortie des voies réservées.

Les demandes de la FNAUT pour les moyen et long termes

Depuis sa création FNAUT PAYS DE LA LOIRE réclame aux décideurs des mesures courageuses en matière de développement de l’étoile ferroviaire nantaise. Forces est de constater qu’au dessus de l’embouteillage en cause passe une voie ferrée électrifiée (hélas pour quelques kilomètres seulement ) sous-utilisée dont l’optimisation permettrait de créer des services cadencées vers Bouaye, Ste Pazanne, Pornic…

En regrettant aussi que nos propositions d’extension au-delà de Vertou du service ferroviaire périurbain n’aient pas été entendues…alors que son succès est évident, confronté au manque de services et de matériels face à l’afflux de ceux qui ont renoncé à… l’embouteillage : automobilistes utilisant les parcs-autos, usagers de la TAN passés à la SNCF (heureusement que le titre unique existe)….

J B LUGADET secrétaire de FNAUT PAYS DE LA LOIRE
domicilié à St Sébastien sur Loire

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Nantes Métropole
commenter cet article

commentaires

Jeansus 25/03/2006 15:01


http://fdrrbsefegsfe.host.com
desk3
[url=http://fdrsbsefegsfe.host.com]desk4[/url]
[link=http://fdrabsefegsfe.host.com]desk6[/link]

jacques LOMBARD 16/01/2006 15:52

Je ne sais pas quelle amélioration apportent les 2 trains supplémentaires sur la ligne Vertou Nantes, mais ce qui est sûr c'est c'est toujours aussi bondé le matin (à Nantes à 8h15 environ) et c'est pas mieux sur le Nantes-La roche à 18h22.  Vendredi soir il a fallut attendre l'accrochage de 2 wagons supplémentaires afin de permettre aux usagers restés sur le quai de pouvoir de pouvoir monter dans le train.
Quelle pagaille dans les défunts services publics !
 

f guimier - fnaut 04/11/2005 10:30

Le nouveau train est sans doute assuré avec un matériel récent, non couplable avec le matériel du Cholet Angers.

Son horaire est réalisé en fonction du débit permis par la ligne (installations anciennes...) et des quais disponibles en gare de Nantes (ça coince à 8h30...).

Le mieux serait de n'arrêter le train de Cholet qu'à Vertou (direct ensuite sur Nantes), avec départ le plus proche possible du Vertou Nantes "omnibus".

Pour ma part, je préfère arriver à 9h00 à coup sûr qu'à 8h45 une fois sur 4...

Régine Torterotot 03/11/2005 22:26

Je me permets de rebondir sur votre article de ce jour. Je fais partie de ces fameux qui ont renoncé à l’embouteillage comme vous dites en optant pour SNCF(gare des pas-enchantés à ST Sébastien)+TAN.
Ce matin, comme avant les vacances, je comptais prendre le TER de 08h37. Je savais grâce au site internet de la SNCF qu'un nouveau train circulerait à 08h49, me demandant bien qui pourrait être intéressé par un tel horaire, horaire faisant arriver dans le meilleur des cas en gare de Nantes peu avant 09h00-Je pensais que les gens commençaient leur job plus tôt ;-).
Bref, arrivée 08h30 sur le quai de la gare, 08h37 pas de train, 08h43 rien et enfin à 08h45, le voilà, seulement seules quelques personnes peuvent monter et le contrôleur de dire "Il y en a un vide 3 minutes derrière" je site -le fameux petit nouveau de 08h49!!-. Pas le choix de toute façon. Nous étions une quarantaine en pénitence sur le quai.
Je continue 08h50 rien, 08h55 un train passe mais ne s'arrête pas. ANGOISSE, nous aurait-il oubliés ?.
Mais non, 08h55 le voilà !!! quasi-vide (le contrôleur avait au moins raison sur un point).
Arrivée à Nantes vers 09h00.

Mais qui donc a décidé d'ajouter un train derrière un autre qui forcément compte tenu d'un horaire attractif est bondé et prend systématiquement du retard, retardant ainsi celui qui suit (le théorique de 08h49)?????
Il aurait mieux valu pour la satisfaction du client et l'efficacité des transports en commun en ajouter un entre 08h15 et 08h30, glanant un maximum de personnes sur les quais de Vertou et St Sébastien, laissant ainsi au train de 08h37 en provenance de CHOLET, une chance de respecter son horaire avec moins de personnes à charger; Ou ,alors il fallait allonger celui de 08h37, mais il parait que certains quais ne sont pas assez longs !!!
Les voyageurs restés comme moi sur le quai ce matin pendant presque une demi-heure avaient tous les mêmes interrogations.

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques