Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 18:30

Les réponses sur la 3ème circonscription de la Mayenne !


Dans la logique de sa contribution au débat de cette campagne électorale, nos associations se font le relais de ces réponses en les portant à la connaissance de l’ensemble de leurs membres, et des citoyens intéressés par ces questions, notamment via leurs sites respectifs. Elles font aussi l'objet d'une communication à la presse et, au public par l intermédiaire d un tableau de synthèse placé sur la voie.
En espérant qu en cette année d échéances électorales, les transports collectifs trouvent toute leur place…
 
Pour le bureau de l’association Tracés et  Pour la FNAUT, le vice président
                            Christian Roger                           Fabrice Eymon.
 
 
Réponse des candidats sur la circonscription 53 03 (Mayenne) :
 
LISTE DES CANDIDATS   Troisième circonscription 53-03
 
 
 
titulaire
 
Réponse et date
 
Bruno DE LA MORINIERE
FN
 
 
Yannick FAVENNEC
UMP
X
 
Jean Pierre LE SCORNET
PS
X
 
Marie-madeleine BILLEAU
SE
 
 
Pierrick TRANCHEVENT
UDF MD
X
 
Marie-Paule SEIGNEUR
LO
 
 
Viviane CHANTELOUP
MPF
 
 
Jean-Claude MAIGNAN
Vert
X     7 juin 2007
 
Yannick PELTIER
PC
 
 
Bénédicte PELLETIER
LCR
X
 
Philippe JOURDIN
L F A
 
 
 
Questionnaire
 
Politique des transports :
 
1 /. Pensez-vous que la situation s’est améliorée ou détériorée depuis 2004 en matière de transports collectifs pour notre territoire ? Si vous êtes élu, que comptez-vous faire immédiatement et à plus longue échéance, pour le Nord-Mayenne, en ce qui concerne les transports collectifs ?
 
Les communications en particulier ferroviaires visent bien entendu à relier les territoires les uns aux autres, à les rapprocher des grands centres urbains et à désenclaver les zones isolées. Elles relèvent donc pour une grande part de l’aménagement du territoire en réponse au besoin de la population, des solidarités territoriales et du développement économique. Dans la cadre du respect d’un environnement préservé et de la lutte contre les gaz à effet de serre et afin de faciliter les déplacements, il est vital de mettre en place une politique globale dans le domaine des transports collectifs véritablement compétitive vis-à-vis de la voiture. J’observe aussi que le domaine des transports et des infrastructures est celui où l’Etat s est fortement désengagé ces dernières années. Il faut permettre des dessertes en cohérence avec les pôles de vie, donner des réponses aux conséquences de l’étalement urbain. Depuis 2004 la situation concrète n a pas beaucoup évolué car la demande en matière de transport collectif est de plus en plus forte (hausse de l’énergie, mobilité plus forte domicile travail) et que l’offre, faute d’infrastructures nécessaires, n’a que peu évolué en dépit des efforts conséquents du conseil régional pour améliorer la situation (acquisition de nouvelles motrices, réouvertures de lignes, efforts de tarification pour des publics défavorisés, subventions accordées aux projets de transport urbain en site propre). Mais concernant les infrastructures, il faut du temps et mobiliser des moyens suffisants et je regrette que les majorités régionalesprécédentes et que l’Etat aient manqué d anticipation sur ce sujet. Leproblème du désenclavement de la Mayenne ne date pas de l’arrivée au printemps 2004 de la nouvelle majorité régionale.
 
Le désenclavement du Nord-Mayenne passe par une amélioration de l’offre de transports collectifs. En effet, notre territoire doit faire face à un déficit de transports collectifs, notamment dans la ville de Mayenne, qui nuit à son attractivité (en matière économique, touristique, d’implantations de nouvelles familles, de maintien de nos anciens dans nos communes rurales). De plus, les enjeux environnementaux nécessitent d utiliser le plus souvent possible les transports collectifs, dont le train. Enfin, la mobilité est un enjeu social (mobilité des populations défavorisées, des jeunes, de nos anciens ). C’est une clef pour l’accès à l’emploi, aux services publics, aux commerces Tout le monde ne possède pas une voiture, ou un permis de conduire, c’est pourquoi un fort réseau de transports collectifs est indispensable pour éviter une fracture sociale et spatiale dans le Nord Mayenne, mais aussi dans la ville de Mayenne, où le réseau n’est pas à la hauteur d une sous-préfecture. Il est également indispensable d’étoffer ce réseau pour répondre à des contraintes financières : hausse du prix des carburants, notamment. C’est pourquoi, comme je le fais depuis cinq ans, je continuerai, au niveau local, de soutenir et défendre tous les projets locaux qui iront dans ce sens. Au niveau national, je m’investirai pour la relance d une politique volontariste de soutien ciblé en faveur des transports collectifs dans les territoires ruraux. En effet, il faut que l’Etat incite et encourage les autorités organisatricesà développer les réseaux de transports collectifs.
 
La question N° 1 sur la Politique des transports est posée d une manière particulière. Elle indique que le désenclavement du Nord Mayenne passe par une liaison ferroviaire Laval/Mayenne. Or, la géographie et la structure actuelle du réseau routier sont différentes de vos propositions. Ernée, Landivy et tout ce secteur, n ont nul besoin de cette liaison ferroviaire qui ne faciliterait, en aucune manière, son désenclavement. Pour autant la question du transport collectif au sein du Nord Mayenne reste une priorité qui doit se résoudre par :
·           La mise en 2 x 2 voies de toute la RN 12, de même que la route qui relie Mayenne - Laval et les contournements d Ernée, la Baconnière, Mayenne et Martigné .
·           Le développement de mini transport collectif utilisant des bio carburants et du GPL par exemple.
·           Poursuivre le développement des SCOT sur les déplacements dans les bassins de vie afin de rationaliser les installations d entreprises et des habitants.
 
 
Il nous semble que la prise de conscience de la population concernant ces sujets progresse mais que dans les faits rien n’est mis en place de la part des pouvoirs publics pour développer un réel service public des transports. Le développement ferroviaire nous semble répondre à cette exigence de proximité des transports ainsi qu à l’idée de sortir du « tout voiture » et des conséquences connues pour l’environnement qui lui sont lié.
 
Seule une forte volonté politique permettra d’augmenter la part des transports en commun dans les modes de déplacement. Les Verts proposent depuis longtemps pour des raisons environnementales et énergétiques d’en finir avec le tout voiture.
 
Nous faisons les propositions suivantes :
 
      priorité absolue au transport collectif en ville et soutien au transport partagé en milieu rural.
      création d’un fonds national d’aide à l’innovation en matière de mobilité (covoiturage auto-partage, location de vélos…)
      financement de la rénovation et du développement du transport par rail (trains régionaux, frets, TGV) grâce au produit de la taxe carbone sur les camions.
      Abandon des projets autoroutiers et ré affectation de leur budget pour les transports en commun.
 
 
Ligne ferroviaire Mayenne – Laval :
 
2 /. Nos associations appellent à la réouverture de la ligne ferroviaire Laval-Mayenne. Le ministre des transports s’est déclaré prêt à demander « à RFF d’en étudier les modalités ». Le Président de la Région nous a écrit que « la réouverture aux voyageurs de certaines lignes, notamment dans le département de la Mayenne, sera examinée avec soin par la Région des Pays de la Loire ». Le conseil général l’a racheté pour en faire une voie verte tout en précisant qu’il était prêt à la laisser à la Région pour l’ €uro symbolique si le besoin était établi. Le maire de Mayenne, a déclaré à la suite du conseil municipal du 8 septembre 2005 « Compte tenu en plus de ce qui se passe en terme d’évolution des coûts du transport …, il faut revenir vers une politique qui se réapproprie les voies ferrées ». Le Conseil d’Etat devrait prononcer prochainement la réintégration de cette ligne dans le réseau ferré national, annulant le retranchement. Une étude récente, commanditée par la Région et menée par le cabinet Systra, pour juger de l’opportunité de lancer des études de réouverture place Mayenne-Laval nettement en tête des lignes étudiées. Un potentiel de plus de 1.000 passagers par jour est prévu. Beaucoup de déclarations ou d’engagements vont donc dans le bon sens. Mais ils doivent être coordonnés pour permettre à ce dossier d’avancer.
 
Si vous êtes favorable à cette réouverture, que comptez-vous entreprendre pendant votre mandat pour favoriser l’aboutissement de ce projet, notamment en fédérant les différents acteurs ?
 
Je suis bien entendu favorable au projet de réouverture de la ligne Laval Mayenne. Ce qui était considérée il y a quelques années comme une idée farfelue trouve aujourd’hui un tout autre écho, comme vient de le démontrer l’étude commanditée par la Région sur son potentiel commercial. Il est donc nécessaire de poursuivre activement les études de faisabilité sur ce projet et d’être actif sur la mobilisation de toutes les énergies pour la concrétiser. La région va intégrer ces études dans la cadre de son prochain schéma régional de développement des transports collectifs. Cela constitue une belle avancée, ce dont je me réjouis. Il faut être certain que l’Etat soit aussi de la partie, car sur un tel projet il faut que la solidarité nationale s’opère car il s’agit bien d’une perspective forte en matière d’aménagement du territoire.
 
Lorsque vous m avez fait part, il y a cinq ans de votre idée de rétablir un train entre Mayenne et Laval, j ai été immédiatement séduit. D’emblée, je me suis engagé à vos côtés pour faire de la réouverture de la ligne ferroviaire Mayenne/Laval, une réalité. Je suis intervenu à plusieurs reprises au conseil régional des Pays de la Loire pour demander à la Région de s engager fermement et concrètement en faveur de cette réouverture . Après avoir rappelé que la ville de Mayenne est la seule sous préfecture des Pays de la Loire, avec Mamers, à ne pas être desservie par les TER, j’ai indiqué qu il serait regrettable de ne pas poursuivre l’action de régionalisation des transports, déjà engagée, en laissant le Mayenne, et plus particulièrement le nord du département, au bord de la voie.
Parallèlement à mes démarches auprès du conseil régional, lors de la discussion du budget des Transports à l Assemblée nationale, en novembre 2005, j’ai interpellé le ministre de l’époque, Dominique PERBEN, sur ce projet de réouverture de cette ligne Mayenne/Laval. Celui-ci a accepté d’étudier avec attention ce dossier, et d’entendre nos arguments. . Dès le mois de février 2006, Dominique PERBEN me confirmait qu’il laissait la porte ouverte car écrivait-il, « il me paraît indispensable que toutes les opportunités de développement des dessertes ferroviaires soient explorées en ce qui concerne les liaisons de Mayenne vers Laval, et au-delà, vers Rennes et l’accès au réseau TGV. »
Désireux d’avancer dans ce projet de réouverture de la ligne ferroviaire Mayenne/Laval, j’ai quelques semaines plus tard rencontré Michel BOYON, président de Réseau Ferré de France (RFF), et en avril 2006, celui-ci m’indiquait, dans un courrier, son désir de participer « aux réflexions ( ) pour évaluer le potentiel qui pourrait justifier, à terme, une réutilisation de l’ancienne ligne ferroviaire La Chapelle Anthenaise / Ambrières pour un transport collectif entre Laval et Mayenne ». Parallèlement, le président de RFF proposait à la Région que cette ancienne ligne « soit prise en compte » dans le cadre de la réflexion qu’elle allait prochainement engager sur l’ensemble des lignes ferroviaires non utilisées. « L’objectif, soulignait Michel BOYON, est de réfléchir avec l’autorité organisatrice du transport régional aux perspectives à moyen et long terme pour ces lignes ».
Aujourd’hui la balle est dans le camp de la Région des Pays de la Loire, dont, je le rappelle, la réouverture de la ligne ferroviaire Mayenne/Laval était un engagement électoral. Malheureusement, elle semble peu empressée à aller dans notre sens. En ce qui me concerne, comme je l’ai fait au cours de mon précédent mandat, je suis déterminé à continuer d’agir avec l’ensemble des acteurs de terrain pour favoriser l’aboutissement de ce projet. Je continuerai d’être le député du rassemblement sur ce sujet et sur tous les dossiers structurants pour notre territoire. Vous savez que vous pouvez compter sur moi !
 
Je suis réservé (circonspect) quant à la réouverture de la ligne ferroviaire Mayenne/Laval.
 
Ces décisions d’ordre national auront bien entendu une influence importante sur le Nord Mayenne. Cela permettra notamment une politique dynamique du développement des transports en commun, par exemple à l’intérieur de la ville de Mayenne et en milieu rural. Mais également en matière de déplacements interurbains. C’est dans cette catégorie que la réouverture de Mayenne – Laval prend toute son importance. En effet c’est un facteur de désenclavement pour le Nord Mayenne grâce à un mode de transport alternatif à la route. De plus les Verts se sont toujours prononcés et ce depuis le début des années 1990 avec une forte détermination pour la réouverture de la ligne Mayenne Laval. Cela se fera bien entendu en fédérant les différents acteurs de terrain et en mettant en place une modification de l’échangeur du Mesnil.
 
 
3 / . Depuis 2000, suite aux diverses actions des associations pour obtenir  le retour du train entre Laval et Mayenne, les prises de position de différents responsables politiques (cf. paragraphe précédent) mais aussi plusieurs décisions administratives et juridiques[1] sont venues conforter notre volonté de préserver l’emprise de la voie. Bref tout irait pour le mieux pour ce projet, si l'implantation de l'échangeur de la future déviation[2] ne venait annihiler toutes perspectives de réouverture. Il est donc urgent de revoir cette implantation et la configuration du point d’échange afin d’assurer le maintien d’une emprise à gabarit ferroviaire permettant le retour du train ultérieurement conformément aux nombreux engagements.
 
Etes-vous favorable d’exiger de la part de l’Etat une modification de cet échangeur permettant de solutionner ce point d'achoppement entre les deux voies ? Si oui, comment comptez-vous faire aboutir rapidement cette demande, étant donné son caractère urgent ?
 
Sur l’implantation du futur échangeur : rien ne doit empêcher le retour d un mode de transport collectif. Un principe de précaution doit donc s’imposer. Les techniciens et ingénieurs dont c’est le métier doivent trouver les parades techniques pour que des solutions soient proposées aux élus.
 
Le désenclavement du Nord-Mayenne est un enjeu crucial pour son attractivité et son développement économique. Comme chacun le sait, la déviation de Mayenne est une étape importante dans ce désenclavement. Attendue depuis près d’un demi-siècle, elle est aujourd’hui en train de voir le jour, et nous ne pouvons que nous en réjouir ! Malheureusement, il s’avère que l’implantation de l’échangeur de la future déviation peut hypothéquer définitivement toute perspective de remise en service de la voie ferrée Mayenne/Laval.
C’est pourquoi, je suis favorable à une concertation urgente afin d étudier les différentes pistes qui nous permettraient de préserver la possibilité de réhabilitation de cette voie, tout en ne nuisant pas à la réalisation indispensable de la déviation de Mayenne. Mais parallèlement, il faut que nous ayons des garanties de la part de la Région des Pays-de-la-Loire quant à la réouverture de cette ligne.
 
Oui nous y sommes favorables. La mobilisation des associations et des usagers doit permettre de faire pression sur les pouvoirs publics.
 
Une négociation menée avec l’Etat est indispensable et prioritaire pour arriver à une modification de l’implantation de l’échangeur. Françoise MARCHAND, en tant que Conseillère Régionale Verte, a déjà alerté son collègue Vert de la commission transports infrastructures, ainsi que le président de la commission des transports du Conseil régional pour que la Région soit consciente de l’importance du problème.
 
 
Rapprochement avec la Région, virgule de Sablé :
 
4 / . Le fuseau de la future ligne TGV, passant au voisinage de Sablé, peut permettre grâce à l’aménagement d’un raccordement province/province de recréer à partir de Laval une liaison directe entre La Mayenne et Angers / Nantes, et donc permettre enfin de raccorder notre département à la Région. Or cet aménagement mineur (moins de 2 km), proposé par la FNAUT (Fédération Nationale d’Associations des Usagers des Transports), n’était pas envisagé dans l’APS pour la LGV. Qu’en pensez-vous ?
 
L’ intérêt de l’axe rapide en Laval et Angers puis Nantes pour boucler ensuite avec Rennes n’est pas a démontré, il est évident. Cela sera possible grâce à la Virgule de Sablé. J’indique qu’à l’initiative de la Région ce projet figure explicitement dans le Contrat de projet Etat Région. C’est une avancée forte qui marque une volonté politique de faire aboutir ce dossier. Il faudra surpasser des difficultés techniques, mobiliser là encore les énergies, fédérer largement autour ce cette « Virgule », mais ce projet est en bonne voie.
 
La Mayenne est loin de Nantes en kilomètres, mais aussi en temps, si bien que dans le Nord-Mayenne le sentiment d’appartenance à la région des Pays-de-la-Loire est très faible. C’est pourquoi, je me bats pour que nous puissions nous rapprocher de notre capitale régionale. Avec la future ligne TGV Ouest nous avons une formidable opportunité d’y parvenir, en créant la Virgule de Sablé. Il me paraît essentiel pour notre territoire, pour son attractivité et son développement économique au sein de la région des Pays-de-la-Loire de créer une interconnexion entre la liaison Paris/Rennes et la liaison Paris/Nantes, et ainsi raccorder notre département à la ville de Nantes, via Angers.
Même si ce raccordement n est pas envisagé dans l Avant projet sommaire (APS), nous avons des moyens d action, notamment par le biais de la Région des Pays-de-la-Loire qui doit affirmer clairement sa volonté de voir réalisé cet aménagement mineur (moins de 2 km). En ce qui me concerne je pèserai de tout mon poids de député pour que la virgule de Sablé puisse être prise en compte dans le fuseau de la future ligne TGV Ouest.
 
En ce qui concerne le rapprochement avec la région et la virgule de Sablé, j’étais favorable à l’ installation d’une nouvelle Gare TGV à Louverné capable de rapprocher le Nord Mayenne du TGV. La virgule de Sablé me paraît être intéressante aux vues de vos affirmations, sous réserve de la cohérence des autres liaisons. La liaison Laval Angers est un excellent projet.
 
Il est plus que nécessaire de désenclaver la Mayenne du reste de la région et pour ce, de mettre en place des transports communs accessibles à tous. La « virgule » de Sablé que vous proposez nous semble être la meilleur solution envisagée pour ce faire.
 
D’autre part nous avons pris une position très précise sur la création de la virgule de Sablé qui permettrait en ajoutant ces deux infrastructures de relier Mayenne à Nantes par voie ferroviaire rapide. Ce qui serait un facteur de développement du Nord Mayenne et augmenterait les possibilités de retour des jeunes Mayennais.
 
La nouvelle majorité a validé cet aménagement et voté des crédits d’étude.
 
Alors que le réchauffement climatique devient une menace importante, et que les énergies fossiles vont diminuer au cours du 21ème siècle, une modification culturelle au profit des transports collectifs doit se faire. Elle nécessitera de la part des élus un courage politique important.
 
 
 
Jean pierre LE SCORNET candidat Parti socialiste
 
Yannick FAVENNEC candidat UMP
 
Pierrick TRANCHEVENT Candidat UDF Mouvement Démocrate
 
Bénédicte PELETTIER, candidate LCR
 
Jean-Claude MAIGNAN, Candidat des verts
 Nb : la réponse du candidat vert est arrivée tardivement et en 2 fois ce qui explique une réponse plus étoffée et légèrement plus longue que celle qui se trouve sur le site de l’association TRACES.
 
Le découpage des réponses est le fait des associations lorsque les candidats ont répondu sous forme de lettre et non point par point (remarques valables pour les trois circonscriptions).  

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Spécial Election Législative
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques