Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 13:50

Comme la FNAUT s'y était engagée, nous publions les réponses qui nous sont parvenues  :
Premier constat, les écologistes et la gauche sont les seuls à avoir répondu alors que tous les candidats ont été relancés. La droite n'a absolument pas adressé la moindre réponse ... Ce qui est aussi une manière de répondre. Les Transports Publics ce n'est pas leur  priorité semble t-il à l'heure où le G8 se penche sur le réchauffement climatique....  

Réponses des candidats sur la circonscription 53 01 (LAVAL) :
 
LISTE DES CANDIDATS   Première circonscription 53-01
 
 
titulaire
 
Réponse et date
 
Paul LE MORVAN
FN
 
 
Guillaume GAROT
PS
X 4 juin 07
 
Benoît PERNIN
UDF -MD
 
 
Serge FAGUET
PT
 
 
Geneviève BOUGARD
LO
 
 
Isabelle CORDEAU
MPF
 
 
Yohann THIAUX
LCR
X 5 juin 07
 
Françoise MARCHAND
Vert
X 2 juin 07
 
Michèle AUBUJEAU
SE
 
 
François d’AUBERT
UMP
 
 
Michel SORIN
MRC
X  6 juin 07
 
Jacques POIRIER
PC
 
 
Bernadette BRESARD
L F A
 
 
Bernard LANGLADE
SE
 
 
 
Questionnaire
 
Politique des transports et environnement
 
1.       Quelles sont vos propositions en matière de transport et en particulier de transport collectif ? En tant que député quelles sont les moyens que vous voudriez mettre en avant ou les lois qui vous semblent prioritaires dans le secteur des transports  pour lutter efficacement contre l’effet de serre et le réchauffement climatique?
 
Les transports sont responsables de presque 1/3 de l’émission de gaz à effet de serre et leur part ne cesse d’augmenter encore. Il faut agir vite pour inverser ce processus et pour cela agir dans 2 directions :
-          relocaliser les productions qui peuvent l’être pour réduire les volumes à transporter
-          développer les transports collectifs et le transport du fret par le rail ou les voies d’eau.
Très concrètement et très rapidement, il faut stopper tout projet autoroutier et en réaffecter les budgets vers le rai et les vois d’eau pour le transport de marchandises, vers les TGV, les TER et les tram-trains pour les voyageurs. En ce qui concerne les transports en ville, il faut absolument privilégier les transports collectifs et alternatifs.
 
 
Il semble primordial dans l’idée dans un égal accès de chacun aux transports de se rapproprier collectivement cette question par le biais d’un véritable service public du transport mis à mal ces dernières années par les gouvernements successifs qu’ils soient de droite mais aussi de gauche. Pour la LCR, au niveau national comme au niveau local, il nous semble important de développer le réseau ferroviaire, pour le transport des personnes mais aussi pour celui des marchandise à travers la généralisation du Ferroutage, seule alternative au « tout routier » et aux conséquences dramatiques sur l’environnement que l’on connaît.
 
J’ai bien reçu votre questionnaire et vous en remercie. Pendant les périodes électorales et au-delà, le
débat avec les associations est nécessaire pour formuler des propositions concrètes. Cela est
particulièrement vrai concernant le développement du transport ferroviaire. Ce sujet concerne
directement la vie quotidienne des Mayennais.
Comme élu local, je me suis clairement engagé pour le développement du transport ferroviaire. Cela
contribuerait efficacement à la réduction des gaz à effet de serre. Au-delà, le transport ferroviaire est
un outil majeur pour désenclaver et améliorer la solidarité entre nos territoires
 
La lutte contre l’effet de serre et le réchauffement climatique fait partie des trois priorités que j’ai présentées dans ma profession de foi (voir ci-joint et sur mon blog). Je m’inspire des positions de l’association « Sauvons le climat », qui a fait des propositions concrètes, y compris en ce qui concerne le transport (voir ci-après un extrait de l’article paru le 3 juin sur mon blog, catégorie « environnement climatique et énergies »).
 
« Rechercher l'efficacité carbone dans le secteur des transports : 
- Par la réduction de vitesse,  
- Par la généralisation du ferroutage avec traction électrique et le développement du fluvial grand gabarit, 
- Par le développement des transports en communs électriques,  
- Par l'extension des voitures individuelles électriques ou hybrides-électriques avec échange standard des batteries vides par des pleines dans les stations service,  
- Plutôt que produire des biocarburants de première génération, utiliser la biomasse pour produire de la chaleur, ce qui est actuellement économiquement préférable.
Par contre, développer les biocarburants de deuxième génération, fabriqués à partir de la plante entière, dans la mesure où des sols sont disponibles pour cet usage ». 
 
 
La ligne Laval / Mayenne
 
2.       Votre circonscription s’étend jusqu’au Nord du département et elle est traversée par l’ancienne voie ferrée Laval (la Chapelle Anthenaise) / Mayenne (Caen). Quel est votre position sur cette voie de chemin de fer sachant que c’est la seule possibilité d’offrir une alternative au mode routier ?
 
Elue depuis 1998 au Conseil Régional des Pays de la Loire, c’est depuis pratiquement cette date que je défends la préservation de l’emprise de cette voie en vue d’une réouverture et j’ai d’ailleurs milité (et je continuerai de le faire) aux côtés de l’association TRACES contre le projet de contournement de Mayenne. Je suis arrivée à faire en sorte qu’une étude de faisabilité soit faite et cette étude a montré que ce sont près de 1000 voyageurs qui seraient intéressés chaque jour par ce moyen de transport. Cette réouverture figure désormais dans le Schéma Régional des Infrastructures et des Transports (SRIT) qui sera adopté à l’automne.
 
Il faut réhabiliter cette voie et la développer. Les enjeux sont multiples : emploi, environnement et    bien sûr transport accessible à tous.
 
En Mayenne, je m’engage à mettre le train au service de tous les Mayennais. J’agirai en particulier
pour la réouverture de la ligne Laval-Mayenne. L’information et la mobilisation des citoyens sont
nécessaires pour faire avancer ce dossier utile à un développement équilibré de notre département.
 
J’appuie à fond cette position de réouverture de la voie ferrée Laval – Mayenne avec des moyens modernes de liaison courte entre villes. C’était déjà ma position quand je siégeais au Conseil régional avant mars 2004.
 
3.       Elle dessert également tout un secteur périurbain de la Communauté d’Agglomération de la ville de Laval (Louverné, La Chapelle Anthenaise, Châlons-du-Maine…) qu’elle pourrait rattacher au réseau ferré national et européen après réouverture. Plus généralement pensez-vous que le nord Mayenne peut se couper aujourd’hui et irrémédiablement du réseau ferroviaire ?
 
Il est impensable que le Nord Mayenne se coupe du réseau ferroviaire et donc des réseaux national et européen. La réouverture de la ligne Laval-Mayenne est la chance du Nord Mayenne de se désenclaver, la chance aussi du secteur périurbain de l’agglomération lavalloise concerné de se rendre plus facilement au centre ville de Laval.
 
NON, il est au contraire nécessaire de développer ce réseau.
 
 
Non.
 
 
 
4.       Depuis 2000, suite aux diverses actions des associations pour obtenir  le retour du train sur cet axe, les prises de position de différents responsables politiques mais aussi plusieurs décisions administratives et juridiques[1] sont venues conforter notre volonté de préserver l’emprise de la voie. Tout irait pour le mieux pour ce projet, si l'implantation de l'échangeur de la future déviation[2] de Mayenne ne venait annihiler toutes perspectives de réouverture.
Il est donc urgent de revoir cette implantation et la configuration du point d’échange afin d’assurer le maintien d’une emprise à gabarit ferroviaire permettant le retour du train ultérieurement. Etes-vous favorable d’exiger de la part de l’Etat une modification de cet échangeur ? Si oui, comment comptez-vous faire aboutir rapidement cette demande, étant donné son caractère urgent ?
 
Je pense effectivement qu’une négociation soit menée avec l’Etat pour arriver à une modification de l’implantation de l’échangeur. J’ai déjà alerté mon collègue Vert Romain Langlet, membre de la commission transports infrastructures, ainsi que le président de la commission des transports du Conseil régional de l’importance de ce problème.
 
Oui, nous y sommes favorables
 
 
Ainsi, je m’engage, pour ne pas compromettre la réalisation de se projet, à demander une modification
de l’implantation de l’échangeur prévue pour la déviation de Mayenne.
 
C’est un point d’information dont je ne disposais pas. Le député de la première circonscription devra peser en faveur de cette modification
        
Offre ferroviaire
 
5.       Que pensez-vous de l’offre de transport ferroviaire entre Le Mans / Laval / Rennes ?
La FNAUT la juge non satisfaisante et pour pallier cette situation, ellesouhaite que l’accès aux T.G.V. soit possible aux titulaires de l’abonnement de travail régional lorsque l’offre TER n’est pas satisfaisante (TGV de fin de soirée…). Partagez–vous cette analyse ? Si oui vous engagerez-vous en particulier à intervenir dans ce dossier ?
 
L’offre de transport sur l’axe Le Mans –Rennes n’est effectivement pas satisfaisante et ce pour 2 raisons :
-          La vétusté du matériel TER et l’imprévoyance de la majorité précédente du Conseil régional qui n’a pas commandé de nouveau matériel font que les trains sont souvent en panne. Le Conseil régional a acheté, en 2006, 47 rames de trains pour un montant de 220 millions d’euros.
-          Les voyageurs munis d’abonnements de travail régionaux devraient avoir accès aux TGV. Ceci ne se fait pas du seul fait de la SNCF.
 
 
Cette offre est effectivement plus qu’insuffisante
 
Elu, j’agirai pour améliorer l’offre actuelle de transport ferroviaire. Je me mobiliserai notamment pour
maintenir les dessertes de TER. Au-delà, je soutiens votre proposition d’accès aux TGV des abonnés
du transport régional.
 
Oui, je partage votre analyse et je m’engage à intervenir.
 
 
 
Rapprochement avec la Région, virgule de Sablé [3]
 
6.       Le fuseau de la future ligne TGV, passant au voisinage de Sablé, peut permettre grâce à l’aménagement d’un raccordement province/province de recréer à partir de Laval une liaison directe avec Angers / Nantes, et permettre enfin de raccorder notre département à la Région.
Cet aménagement mineur (moins de 2 km), proposé par la FNAUT a recueilli le vote favorable du département, de la CAL, de plusieurs conseils de développement et des 2 Conseils Economiques Régionaux (Pays de la Loire et Bretagne)... Il dépend maintenant de la réalisation du TGV Ouest même s’il n’était pas envisagé dans l’Avant Projet Sommaire (APS) pour la LGV. Une étude régionale est en cours. Quelle est votre position ?
 
La « virgule de Sablé » fait elle également partie des points que je défendais déjà pendant la mandature précédente lors des sessions du Conseil régional. La nouvelle majorité a validé cet aménagement et voté des crédits d’étude.
 
Nous sommes favorables à la mise en place de cette « virgule »
 
Enfin, je continuerai à me battre pour le projet de Virgule de Sablé et le raccordement de Laval    à
Nantes. Ce projet serait une grande avancée pour notre département. J’agirai pour que les Mayennais
soient mobilisés et unis autour de ce projet. C’est un enjeu majeur pour l’ouverture et l’attractivité de
notre département
 
Vous le savez, j’étais intervenu auprès du président du Conseil régional et au sein de la Commission permanente afin de soutenir votre proposition. J’avais eu alors une réponse peu convaincante, qui était celle de l’appareil administratif de la Région. Je suis heureux de constater que le dossier, grâce à la nouvelle majorité régionale, a bien avancé.
 
 
Démocratie participative
 
7.       Dans certaines situation la société civile et les associations en particulier sont obligées de saisir la justice administrative contre des décisions administratives arbitraires. Les recours sont rarement suspensifs. Tant que les dossiers ne sont pas jugés, l’action contestée se poursuit avec des conséquences irrémédiables. Pourtant les décisions contestées sont souvent annulées par les Tribunaux Administratifs ou le Conseil d’Etat (cf. action de la FNAUT).   Seriez-vous favorable à une modification de la loi pour que tous les contentieux soient suspensifs ?
 
Le problème des recours non suspensifs est crucial et les délais pour des recours peuvent effectivement avoir des répercussions catastrophiques pour l’environnement. Je ne saurais toutefois répondre à votre question sur une modification de la loi rendant tous les contentieux suspensifs.
 
               Oui
 
Assurément.
 
 
 
Commentaires complémentaires
 
Merci à la FNAUT, aux associations TRACES et ROCAD pour le travail qu’elles accomplissent.
 
 
Françoise Marchand
Candidate Les Verts
 
Yohann THIAUX
Ligue Communiste Révolutionnaire
 
Guillaume GAROT
Candidat PS
 
Michel SORIN
MRC
 


[1] Voir liste en annexe 1
[2] Voir plan en annexe 2
[3] voir plan En annexe 3

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Spécial Election Législative
commenter cet article

commentaires

Jacques 07/06/2007 09:12

Le panel des réponses n'est pas étonnant. Mais une non réponse n'est pas une réponse négative.Le reproche que l'on peut formuler à ce genre d'enquête est qu'elle mène toujours à l'expression de ceux qui ne seront pas démocratiquement représentés et qui seront sans pouvoir. Les statistiques récentes montrent qu'il serait possible que deux partis seulement puisse constituer un groupe!Il faut insister auprès des grands partis même après les élections.

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques