Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 04:34

 

Grève SNCF : la FNAUT s’adresse aux syndicats
et au gouvernement


La FNAUT, qui a tenu son assemblée générale annuelle le samedi 7 avril à Paris, a confirmé ses préoccupations et préconisations face au conflit qui oppose les syndicats de cheminots et le gouvernement.


 
La FNAUT s’adresse aux syndicats de cheminots
 
1 - La FNAUT rappelle qu’elle respecte le droit de grève, mais déplore que les modalités de la grève en cours retenues par les syndicats pénalisent au maximum les voyageurs. Ce sont les usagers les plus modestes, captifs du train, qui sont les plus pénalisés : ils doivent être respectés.
 
2 - Une grève prolongée menace l’avenir du système ferroviaire, en particulier celui des lignes les plus fragiles. Elle ne peut en effet qu’inciter les voyageurs et les chargeurs à se tourner définitivement vers les modes de transport concurrents du train : automobile, covoiturage, autocar, avion à bas coût, camion.
 
3 - La FNAUT regrette que les syndicats confondent service public et entreprise publique, ouverture à la concurrence régulée et privatisation. L’exploitation du TER en délégation de service public, sur le modèle du transport urbain, réduira ses coûts d’exploitation et facilitera la sauvegarde des « petites lignes ».
 
Une telle exploitation, en vigueur en Allemagne, y est approuvée explicitement par les usagers, les contribuables, les écologistes et même les cheminots, car elle s’effectue sans dumping social et favorise l’emploi cheminot. Son succès encourage les pouvoirs publics à investir massivement sur le réseau ferré.
 
La FNAUT s’adresse au gouvernement
 
Les orientations du gouvernement ne sont pas à la hauteur des enjeux : elles doivent proposer un avenir crédible au ferroviaire et aux cheminots.
 
1 - SNCF Réseau doit être indépendant de SNCF Mobilités et conserver son statut d’établissement public.
SNCF Mobilités doit recentrer ses activités sur une exploitation de qualité de l’ensemble du réseau ferré national.
 
2 - La dette ferroviaire, qui est pour l’essentiel générée par l’État, doit être apurée rapidement. C’est indispensable pour permettre une baisse du niveau des péages, un renforcement de l’offre et des investissements plus importants sur le réseau, en particulier sur un grand nombre de « petites lignes » indispensables.
 
3 - Les conditions actuelles de concurrence entre le rail et les autres modes de transport sont inéquitables et doivent être corrigées : elles pénalisent fortement le rail et entravent son développement.
 
4 – Les usagers doivent être davantage consultés et mieux représentés dans les instances de gouvernance.
 
La FNAUT demande au gouvernement et aux syndicats de cheminots d’approfondir des négociations afin de limiter la durée de la grève et la gêne insupportable qu’elle entraîne pour les voyageurs.
 
Contacts presse :

  • Bruno Gazeau, président, tél. 06 76 73 31 09
  • Jean Lenoir, vice-président, tél. 06 19 09 78 89
  • Jean Sivardière, vice-président, tél. 04 76 75 23 31

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques