Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 06:00

Communiqué de Presse du 26 03 2017

 

 

 

La SNCF continue sa politique de suppression des gares sans tenir compte des territoires

 

Et de trois ! Tous les 6 ans environ la SNCF ferme une gare ou un point de vente en Mayenne.

Après Ernée en 2004, Château-Gontier en décembre 2010 voici venir le tour de Mayenne dont la fermeture est annoncée pour juin 2017 ! Beau palmarès pour la SNCF qui clame à qui veut l’entendre qu’elle est là pour vous faire aimer le train… Encore faudrait-il que les voyageurs occasionnels ou abonnés puissent acheter, retirer leurs billets, leurs abonnements, se renseigner, être conseillé, trouver des réponses à leur questions. Que ces Pôles d’Echanges Multimodaux en devenir puissent proposer une offre de services, outre l’information sur les Transports Collectifs et touristique, la billetterie, la location et les services vélos, le covoiturage, les prises voitures et vélos électriques, les services en gare (poste, colis, commerces, appels taxis, bureaux…) comme cela se fait déjà dans des gares de la Région. Cette présence des services publics de proximité est essentielle afin que sur les territoires d’un département fort de 300 000 habitants il y ait de véritables points d’informations sur la mobilité.

Car au rythme où vont les choses il n’y aura bientôt plus que deux gares « survivantes » en Mayenne : Laval et … Evron qui, selon le programme méthodique de la SNCF devrait avoir des soucis à se faire d’ici 5 ou 6 ans… ou même avant !

 

La SNCF fait ce qu’elle veut !

Pour justifier la fermeture de la gare de Mayenne, comme pour ces consœurs ici ou ailleurs l’annonce de la baisse du chiffre d’affaire, contrecoup de l’émergence d’internet, est imparable; c’est un prétexte tellement facile puisque la SNCF ne jure que par l’internet … Encore faudrait- il,

  • d’une part que la gare soit correctement référencée sur internet ! : Mayenne ne figure même pas sur la carte du réseau TER Pays de la Loire et la gare de Mayenne n’est même pas recensée sur le site SNCF-TER Pays de la Loire comme gare alors qu’elle est conventionnée ! Un comble qui s’apparente à un véritable sabotage en ligne !
  • et que d’autre part il n’existe pas de fracture numérique qui pourtant est bien réelle en Mayenne tant spatiale que générationnelle…

 

La Région a –telle été consultée ?

Cette annonce de fermeture par la SNCF est d’autant mal venue car à partir de septembre 2017, la Région devient autorité organisatrice des transports pour l’ensemble des lignes d’autocars, gérées anciennement par les Conseils départementaux. Que Mayenne, même sans trains, reste une étoile routière (au moins 5 lignes) à défaut d’être ferroviaire et qu’il serait bien étonnant que ces nouvelles compétences n’amènent un travail supplémentaire de la part des usagers nouveaux TERriens (utilisateurs des transports Express Régionaux).

Cela est encore plus mal venu de la part de la SNCF pour la gare de Mayenne car celle-ci, à la différence de la gare de Château-Gontier fermée par la SNCF en décembre 2010, déjà pour les mêmes raisons, est une gare conventionnée TER / SNCF : c’est-à-dire que la SNCF est payée par la Région pour assurer le bon fonctionnement. Quand on voit comment elle assure le référencement sur le net de cette gare !

 

La SNCF hors sol ! Déménagement en règle du territoire …

Depuis des années, la SNCF ferme gares et guichets, supprimant le seul contact qui reste entre l’entreprise publique et ses clients. Sans doute que la décision était dans l’air depuis un certain temps et pour faire des économies : la SNCF supprime comme à son habitude les postes de proximité et favorise l’éloignement vis à vis de l’usager… alors que l’entreprise pâtit d’une hypertrophie de son encadrement …et une hyper concentration sur Nantes et les gros pôles urbains !

Tout comme elle privilégie les TGV au détriment des trains du quotidien, la SNCF préfère l’internet au guichet, le « yied managment » aux tarifications régionales, les autocars Ouibus aux trains intercités. Elle triche et joue de sa position de quasi-monopole pour imposer ses choix aux collectivités qui sont bien souvent abusés.

 

Au final : c’est l’usager qui trinque

Car l’usager en fait les frais immédiatement car la gare c’est aussi un bâtiment ouvert qui pouvait accueillir des voyageurs en attente. Cette seule caractéristique est à noter car dans le paysage de la Mayenne les lieux sont rares où les usagers des transports collectifs peuvent bénéficier d’un confort de « base ». Il suffit pour s’en convaincre de voir l’état des conditions d’accueil de la gare routière à Laval (où les conditions n’ont cessé de se dégradé depuis plus de 15 ans) et devrait sans doute s’améliorer avec le PEM de Laval.

Il en va de l’image des transports publics qui pâtissent régulièrement du sous-investissement chronique par les collectivités dans les équipements… et dont « souffrent » les usagers bien souvent modestes ou simplement captifs.

 

Acharnement de la SNCF sur Laval Mayenne, tous les prétextes sont bons pour la Direction de la SNCF pour fermer des gares.

Pour Mayenne cette annonce de la fermeture de la gare coïncide avec la date anniversaire du début des contentieux concernant le retranchement de la voie ferrée Laval-Mayenne qui avait débuté en mars 2000. Dix sept ans plus tard, la FNAUT Pays de la Loire a obtenu l’abrogation du décret de retranchement par le Conseil D’Etat et tout dernièrement depuis novembre 2016 l’annulation du contrat de vente de l’emprise entre la SNCF et le Conseil Général. Faut-il en conclure que le « hasard » fait bien les choses et que la fermeture de la gare clos un peu plus ce dossier ?

Sans doute le nord Mayenne va devenir une « réserve d’indiens » comme Château-Gontier est devenu au dire de son Maire, Philippe HENRI une zone blanche de transports collectifs.

La fermeture si elle se confirme, fragilise un peu plus la chaine des transports publics dans le nord Mayenne en contribuant une fois de plus à l’isolement. La FNAUT avait déjà regretté l’abandon du projet de réseau de bus urbain sur Mayenne par les élus qui venait renforcer pourtant le pôle de la gare…après l’absence de soutiens politiques dans le dossier du retour du train.

 

La FNAUT s’élève donc contre cette décision qui est préjudiciable et contraire aux intérêts des habitants du nord Mayenne et du sud de l’Orne.

 

La FNAUT dénonce encore la perte d’un service public de proximité qui rayonnait bien au-delà de Mayenne et qui rendait service aux usagers.

 

Elle dénonce une lecture et analyse purement comptable des gares par la SNCF qui ne prend pas en compte les évolutions futures du réseau régional, ni les populations sur le territoire.

 

Enfin la FNAUT souhaite que le rôle des gares soient renforcés par une réelle politique régionale de mobilité et de services où les gares auraient toutes leurs places, dans le cadre de convention entre l’autorité organisatrice de Transport (la Région), les collectivités territoriales et les transporteurs.

Elle regrette également que dans le cadre de la réforme ferroviaire, les gares soient restées dans le giron de la SNCF et n’aient pas été rétrocédées aux collectivités.

    Peut-être serait-il pertinent enfin, que les élus arrêtent de prendre le train « en marche » et s’imposent dans le dossier de la mobilité afin qu’ils se soucient un peu plus des besoins de leurs concitoyens, et pour que la SNCF, seule entreprise de transport ferroviaire de voyageurs, soit autre chose qu’un TGV fugace qui passe dans le paysage de la Mayenne… et qui s’arrête ou pas en gare de Laval.

    La FNAUT profitera des prochaines échéances législatives pour interpeler les candidats sur ces questions et questionnera les élus régionaux sur cette décision qui semble unilatérale.

     

    Fabrice EYMON

    Président de la FNAUT Pays de la Loire

    http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-la-sncf-n-est-pas-le-pere-noel-pour-la-ville-de-chateau-gontier-63723887.html

    Partager cet article

    Repost 0

    commentaires

    Tetraru Mihai 17/05/2017 13:43

    Si les élus seraient plus présents... Déjà avec la question de la réouverture de la ligne Laval - Mayenne...on a l'impression que c'est uniquement de l'encre sur papier... Comme si le département de la Mayenne serait un coin désert de la France;;;on personne n'est entendu...

    N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

    Vous Cherchez ?

    La FNAUT sur scoop.it

    Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

    En Ligne Hier...

    Nos Rubriques