Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 07:11

FNAUT PAYS DE LA LOIRE

ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DE LA LIGNE FERROVIAIRE NANTES - LA ROCHELLE - BORDEAUX

 

COMMUNIQUE COMMUN

 

Faire mieux que la A 831, et à moindre coût

Le projet A 831 Fontenay Rochefort n’a jamais été considéré comme prioritaire : outre les impacts négatifs du tout routier sur le climat et sur le portefeuille, tracé en plein marais poitevin et coût élevé (près d’un milliard pour 62 km), faible rentabilité. Des investissements routiers limités restent nécessaires, comme la déviation de Marans.

Mais la desserte du Sud Vendée et du marais doit être améliorée, sans pénaliser le climat. La sous-utilisation de la double voie ferrée Nantes Bordeaux dans le secteur (4 allers retours par jour dont 3 Intercités et 1 seul TER Nantes la Rochelle) le permet.

Avec un milliard, on pourrait électrifier et moderniser l’ensemble de la ligne Nantes Bordeaux (trajet en moins de 3h30), ce qui réduirait les coûts de circulation et faciliterait aussi le développement du fret ferroviaire. Que peut-on faire de déjà utile avec beaucoup moins ?

Avec une petite fraction de ce milliard, et à court terme, l’abandon de la A 831 est l’opportunité de réorienter les investissements :

  • Accélération du programme de remise en état de la ligne de Roche-sur-Yon à la Rochelle en injectant 60 millions supplémentaires (en plus des 120 déjà programmés) pour le réaliser dans le seul Contrat de Plan Etat Régions 2015-2020. Ceci permettra des économies globales de chantier, diminuera les perturbations et permettra une croissance plus rapide du trafic. Les collectivités prêtes à financer la A 831 devraient participer.
  • Aménagement des gares de Marans et Velluire (pour desservir Fontenay-le-Comte à moins de 12 km ) permettant de mettre en place une vraie desserte TER entre la Roche sur Yon et la Rochelle, en complément de l’arrêt existant de Luçon.

Les besoins de desserte sont à satisfaire, ce qui nécessite la coopération entre les partenaires, pour mieux articuler les horaires et les missions :

  • 4ème Intercités journalier, comme le recommande le récent rapport Duron, « Agir pour l’avenir » étudié à la demande du gouvernement, et qui reconnaît donc la demande à longue distance. C’est de la responsabilité de l’Etat, autorité organisatrice des « Trains d’équilibre du territoire », et de son opérateur, la SNCF. A court terme des trains partant en début de matinée de Nantes et de Bordeaux sont indispensables.
  • Au moins 4 AR/jour TER Nantes la Rochelle, en prolongeant des TER Nantes la Roche-sur-Yon, pour desservir les gares principales entre la Roche et la Rochelle ; cette fréquence existe entre la Rochelle et Bordeaux ; les 2 régions Pays de la Loire et (Aquitaine)- Poitou Charentes doivent mettre en place une offre TER conjointe.

Une programmation coordonnée entre les travaux et la mise en circulation de trains supplémentaires améliorera progressivement la fréquentation et la rentabilité de la ligne.

Les habitants de plus en plus nombreux le long du littoral et dans les villes atlantiques veulent pouvoir prendre le train, plus rapide, plus confortable et sûr que le car. Une voie ferrée active est indispensable au littoral atlantique et à son attractivité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Nantes Bordeaux A.P.N.B.
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques