Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 12:00

Après l'annonce des faits, place aux réactions ...

 

 

Report de la réouverture de la ligne Nantes – Saint Gilles Croix de Vie/Pornic.
Pour Jacques Auxiette,

« Avec le système ferroviaire français, le pire n’est jamais certain mais toujours possible »

 

A 15 jours de la réouverture de la ligne Nantes - Sainte-Pazanne – Saint Gilles Croix de Vie/Pornic, était prévue aujourd’hui à Sainte-Pazanne une conférence de presse conjointe SNCF / Etat / collectivités locales pour rappeler les enjeux du chantier et présenter l’ensemble des festivités, après une année de travaux (pour un montant global de 109 M€).

Cette réouverture avait été décidée pour le lancement de la saison estivale et touristique à partir d’un planning validé par tous. Le lundi 22 juin, les collectivités locales ont été averties que de très graves problèmes dans la conduite du chantier rendaient impossible, selon SNCF, la mise en service commerciale avant de très nombreuses semaines.


Stupeur et colère des élus locaux : Jacques Auxiette dénonce désinvolture, mépris et incompétence Les élus réunis ce matin à Sainte-Pazanne aux côtés de Jacques Auxiette, président de la Région des Pays de la Loire, Guillaume Jean, Conseil Départemental de Vendée, Denise Renaud, 1ère adjointe de Saint Gilles Croix de Vie, Jean-Michel Brard, Maire de Pornic et président de la Communauté de Communes, ont exprimé leur stupéfaction et colère partagée d’apprendre une nouvelle aussi lourde de conséquences pour leurs concitoyens, voyageurs, usagers, salariés, professionnels du tourisme et plus largement leur territoire ont évidemment annoncé, l’annulation de toutes les festivités.

Jacques Auxiette « dénonce la désinvolture, le mépris et l’incompétence des responsables de ce chantier. Désinvolture à l’égard des habitants et des voyageurs qui peuvent encore aujourd’hui réserver des billets pour des trains qui, donc, ne circuleront pas. Mépris à l’égard des territoires et des élus locaux qui ont pris, eux, leurs responsabilités en finançant le service public de transport ferroviaire en Loire-Atlantique et Vendée. Il semblerait que pour bénéficier de l’attention des dirigeants de la SNCF, il vaille mieux être sur une ligne au départ de Paris ou mieux encore sur une ligne à grande vitesse. Incompétence, enfin, car si le savoir-faire des techniciens et ouvriers qui interviennent sur le chantier ne sont pas en cause, l’absence de pilotage du chantier et de toute performance industrielle, sont inacceptables ».

Bien que considérée comme une petite ligne, Nantes-Saint Gilles Croix de Vie / Pornic transporte plus d’un million de voyageurs du quotidien par an. Face à cette situation inédite et incompréhensible, la Région des Pays de la Loire prend d’ores et déjà deux décisions :

  • L’ensemble des versements financiers sont immédiatement suspendus et le Conseil régional exigera que l’ensemble des surcoûts dus au retard soient pris en charge par SNCF.
     

  • Jacques Auxiette déposera dans les tout prochains jours auprès du Procureur de la République une plainte visant à faire reconnaitre le préjudice du territoire en termes d’image et bien sûr économique et touristique.

Jacques Auxiette précise que « nous associerons bien évidemment toutes les collectivités qui le souhaitent à cette démarche, je pense notamment aux petites communes balnéaires de Loire-Atlantique et de Vendée ».

Enfin, ayant annulé sa présence au Congrès des Régions de France à Rouen pour participer à toutes les réunions de crise et à l’audit diligenté par SNCF, Jacques Auxiette a également annoncé sa démission du Conseil d’administration de SNCF réseau où il représentait les Régions de France depuis novembre 2012.

Je ne me vois pas continuer à siéger dans une instance d’une entreprise qui ne semble pas évoluer dans le sens d’une meilleure performance au service des usagers ; cette annonce arrive après les défaillances subies lors de la réouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant. En outre, ayant pris la décision de déposer plainte contre SNCF Réseau, cette démission me parait cohérente .
Ce que l’on peut désormais considérer comme un accident industriel, illustre de façon effarante les défaillances du système ferroviaire français, même réformé, ce que je dénonce depuis la remise de mon rapport il y a deux ans …. Ce pourrait être drôle comme slogan si ce n’était pas aussi pathétique de dire que le pire n’est jamais certain mais toujours possible.

 

http://www.paysdelaloire.fr/no_cache/actualites/actu-detaillee/n/pour-jacques-auxiette-avec-le-systeme-ferroviere-francais-le-pire-nest-jamais-certain-mai/

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques