Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 06:50

L'annonce du report de la réouverture a sonné comme un coup de tonnerre

A l'origine la réouverture était annoncée pour le 5 juillet mais les lignes Nantes-Pornic et Nantes-Saint-Gilles-Croix-de-Vie vont rester fermées les deux mois d'été  pour "raisons de sécurité", a annoncé SNCF Réseau,  mercredi 24 juin.

Stupeur des élus, qui étaient encore bercé il y a peu par les informations données par la SNCF en comité des partenaires, toujours rassurantes.

 

Une annonce de "dernière minute"...

L'annonce a été faite lundi matin par la SNCF que les travaux de modernisation d'un montant total de 109 millions d'€ ne seraient pas achevé dans les délais impartis et ce malgré les 10 mois de travaux !  Jacques Auxiette, président de la région Pays de la Loire, ne mâche pas ses mots et a d'ors et déjà annoncé qu'il "porterait plainte" contre SNCF Réseau. Les deux mois de retard à l'ouverture des deux lignes régionales vers des stations balnéaires majeurs situées en Loire-Atlantique, constituent un véritable coup de butoir pour l'économie locale à quelques jours avant le début de la saison estivale.

 

Le torchon brûle avec la SNCF

Jacques Auxiette s'est retiré également du conseil d'administration de la SNCF dans lequel il siégeait depuis novembre 2012 en justifiant son geste : "Je ne peux plus rester administrateur d'une structure dont je conteste l'efficacité".

Dans son communiqué de Presse, le Président précise que "de nombreuses réunions ont eu lieu, dont une dernière le 4 juin, et rien n'a été précisé à ce moment là" sur un retard potentiel. "Sentiment de stupéfaction mais aussi de colère partagée" pour les élus ainsi que "désinvolture", "mépris" et "incompétence" du "système ferroviaire français" reviennent également dans les déclarations de l'élu.

 

Triple P comme préjudice   

Le préjudice est conséquent car l'absence des trains porte atteinte à la région en terme de "préjudice d'image, préjudice économique, préjudice touristique". Par rétorsion la région a suspendu  toute subvention auprès de la SNCF pour non-respect des engagements et du calendrier.

 

Le report a été décidé "pour assurer la mise en service dans le respect des règles de sécurité

La question de la sécurité etait engagé sur 2 points. Au niveau des passages à niveau, le prestataire n'avait pas fini de monter les annonces de circulation des trains et la voie est à reprendre pour défaut de nivellement. Les travaux ne peuvent pas être entrepris durant  l'été car la réglementation ferroviaire l'interdit pour des longs rails soudés appelés barre longue. Dans les deux cas les entreprises sous-traitantes en charge de la reconstruction des lignes n'ont pas apporté les garanties "suffisantes", qu'il "s'agisse de la sécurité des passages à niveau ou de la qualité de la signalisation ferroviaire"

 

Les annonces de SNCF Réseau

SNCF Réseau, a annoncé qu'un "audit express sur les raisons du retard"  serait réalisé dont les conclusions seront rendues publiques avant la fin de la semaine. La SNCF s'engage à faire des vérifications et des travaux complémentaires urgents pendant l'été, pour une réouverture effective des lignes début septembre. Toujours selon l'entreprise,  des autocars de substitution seront mis en place dès le 1er juillet.

 

Des questions en suspend

En effet, de nombreuses questions vont se poser rapidement : Qui va payer la facture engendrée par le retard de livraison  du chantier?  Qui va prendre à sa charge le coût du dédommagement des stations balnéaires pour le manque à gagner durant l'été ? Des coûts en perspectives pour la collectivité...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article

commentaires

Amine 25/06/2015 13:07

Une vraie parodie, les coupables = la Région et la SNCF, la région a réussit la passe de 3 , après les retards sur nantes chateaubriant, l'aménagement de la gare de Clisson et maintenant la rénovation de cette ligne. Bizarre pour les 2 premiers faits que la Region n'ait pas porté plainte. Qui ouvre les pronostiques pour un retard de la LGV Bretagne - PDL ? (humour)

Fnaut Pays de la Loire 28/06/2015 23:49

Loin de dédouaner SNCF réseau de ses responsabilités il est quand même bon de dire plusieurs choses .

A savoir : certes le calendrier était tendu mais la ligne devait être rendu à temps. Il y a eu un problème technique et en particulier des systèmes électromécaniques qui se sont avérés défectueux. Ce système se déclenche à l'arrivée des trains.
Les appareils étant défectueux il faut les désinstaller.
Il y a aussi un problème de culture ferroviaire.
En effet entre les documents techniques fournis par les entreprises et ce qui étaient réclamés par la SNCF pour procédé à la réception des travaux il y avait semble t-il une moins grande exigence, moins grande rigueur ...On touche là le fond du dossier qui met en évidence l'absence des investissements ferroviaires en France depuis trop longtemps et le décalage avec les besoins de remise à niveau du réseau et les chantiers. La sécurité a joué un rôle important dans le report. La SNCF n'a plus les moyens et les capacités d’où l'appel à des entreprises autres.
Ce pose la question de la mise à niveau des entreprises au même niveau de technicité que celle de la SNCF.
Concernant la ligne c'est SYSTRA qui était chargé de la réception des travaux des PN (maître d'ouvrage délégué) qui est du groupe SNCF
Évidemment on peut dire aussi que si la SNCF avait tout géré la ligne aurait été rendu dans les temps mais en 2010 c'était la SNCF qui était aux commandes lors de la 1ere phase de travaux sur Nantes Ste Pazanne

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques